Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dépistage de l’ischémie myocardique silencieuse des patients diabétiques : modalités et enjeux - 30/05/11

Doi : 10.1016/j.lpm.2011.02.028 
Myriam Moret , Philippe Moulin
Fédération d’endocrinologie, hôpital cardiovasculaire Louis-Pradel, groupement hospitalier Est, 69003 Lyon, France 

Myriam Moret, Fédération d’endocrinologie, hôpital cardiovasculaire Louis-Pradel, groupement hospitalier Est, boulevard Pinel, 69003 Lyon, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Key points

Silent myocardial ischemia is more frequent in diabetic patients. Nevertheless, its prevalence depends on global cardiovascular risk.

Although this is a factor of overmortality, its screening is discussed. In fact, crucial issue is the demonstration of a benefit from revascularizing immediately any coronary stenosis in silent diabetic patients.

Recent studies report no benefit of revascularization by endovascular treatment versus medical treatment in patients with stable coronary disease in general population and in diabetic patients.

Screening of silent myocardial ischemia should be only proposed to diabetic patients with a very high probability of multivessel disease. Only these patients could benefit from surgical revascularization.

For the other diabetic patients, it seems to be reasonable that only patients with cardiovascular risk factors not controlled by medical treatment should benefit from screening, whose optimal practical details stay discussed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

L’ischémie myocardique silencieuse est plus fréquente chez les diabétiques. Néanmoins, sa prévalence varie selon le niveau du risque cardiovasculaire global.

Bien qu’il s’agisse d’un facteur de risque de surmortalité, l’intérêt de son dépistage reste débattu. En effet, au-delà de la question de la meilleure modalité de dépistage, l’enjeu fondamental demeure la démonstration d’un bénéfice d’une prise en charge conduisant à revasculariser d’emblée toute lésion sténosante chez un malade asymptomatique.

Les études récentes ne rapportent pas de bénéfice de la revascularisation par angioplastie par rapport au traitement médical chez des patients ayant une coronaropathie stable en population générale ou chez les malades diabétiques.

Le dépistage de l’ischémie myocardique silencieuse devrait être réservé à des patients diabétiques ayant une très forte probabilité d’atteinte pluritronculaire ou d’atteinte du tronc commun gauche puisque ce sont eux qui peuvent tirer un bénéfice d’une revascularisation chirurgicale.

Pour les autres diabétiques, il paraît raisonnable que seuls ceux dont les facteurs de risque cardiovasculaire ne sont pas contrôlés par le traitement médical soient soumis à une stratégie de dépistage dont les modalités optimales restent débattues.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 6

P. 625-633 - juin 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge de l’infarctus du myocarde : place des nouveaux antiagrégants
  • Johanne Silvain, Anne Bellemain, Patrick Ecollan, Gilles Montalescot, Jean-Philippe Collet
| Article suivant Article suivant
  • L’arrêt cardiaque en France : pourquoi un registre national ?
  • Pierre-Yves Gueugniaud, C. Bertrand, Dominique Savary, H. Hubert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.