Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Conséquences de l'association anti-inflammatoires non stéroïdienset aspirine à visée cardiovasculaire chez le sujet âgé - 01/01/04

R.-M. Flipo
 Service de rhumatologie, hôpital Roger-Salengro, centre hospitalier et universitaire de Lille, 59037 Lille cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 1
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Chez le sujet âgé, il est de plus en plus courant d'être amené à coprescrire un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) et une faible dose d'aspirine à visée cardiovasculaire. Cette mise au point aborde ainsi les principales conséquences d'une telle association, en particulier sur les plans digestif et cardiovasculaire.

La coprescription d'un AINS non sélectif et d'aspirine, même à faible dose, entraîne une indiscutable majoration des risques digestifs,avec un risque relatif d'hémorragie digestive de 7,7 dans une importante étude cas témoin. Le risque digestif de l'association d'un coxib à de l'aspirine à faible dose serait moindre que celui de l'association AINS classique et aspirine, comme le suggèrent quelques études récentes; pour autant, le bénéfice digestif des coxib apparaît très inférieur à celui observé en dehors de toute coprescription à l'aspirine.

Sur le plan cardiovasculaire, la coprescription d'un AINS non sélectif avec de l'aspirine est susceptible de réduire l'effet antiagrégantplaquettaire de l'aspirine (par occupation du site d'action de la Cox-1 par PAINS). Les très récents résultats de l'étude PHS illustrent la possible pertinence clinique de cette interaction pharmacodynamique avec perte potentielle de l'effet cardioprotecteur de l'aspirine à faible dose en cas de prise prolongée d'AINS non sélectifs.

En l'absence d'effet prothrombogène démontré de coxibs comme le célécoxib, il apparaît ainsi logique, voire médico-légal, de recourir chez le sujet âgé à un coxib plutôt qu'à un AINS non sélectif.

In fine, on se retrouve face à un sujet âgé, porteur d'une affection cardiovasculaire, et recevant de l'aspirine à faible dose,justifiant l'adjonction d'un traitement gastroprotecteur de type IPP même sous coxibs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anti-inflammatoires non stéroïdiens, Coxibs, Aspirine, Inhibiteurs de la pompe à protons, Tolérance



© 2004  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 71 - N° S6

P. 173-178 - décembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Complications rénales des anti-inflammatoires non stéroïdiens
  • H. Izzedine, V. Launay-Vacher, G. Deray
| Article suivant Article suivant
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens chez les sujets âgés et accidents iatrogéniques : les points importants à retenir
  • B. Verlhac

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.