Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les destins de l’inceste - 11/06/11

Doi : 10.1016/j.evopsy.2011.03.016 
Hélène Parat
Psychanalyste (SPP), professeur de psychopathologie, université de Paris-Ouest-Nanterre-la-Défense, membre du LASI (EA 4430), 200, avenue de la République, 92001 Nanterre cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 17
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La clinique de patients victimes d’inceste dans leur enfance invite à s’interroger sur le destin psychique d’un tel traumatisme et sur les possibilités de traitement offertes par la psychanalyse. La différenciation et l’articulation entre les registres de l’acte et de la réalité factuelle et ceux des fantasmes et de la réalité psychique sont au cœur de l’approche psychanalytique de l’inceste. Mais, en dépit des apports théoriques de Ferenczi sur les traumatismes précoces et à la suite d’une méconnaissance du sens de l’« abandon de la neurotica » par Freud, la psychanalyse, encore récemment, a été accusée de méconnaître la spécificité des traumatismes sexuels en privilégiant la seule réalité psychique. Une relecture de la théorie freudienne précède une réflexion sur diverses figures de l’inceste travaillées à partir de la littérature psychanalytique, en particulier anglo-saxonne : si l’inceste père-fille a relativement souvent été pris en compte, l’inceste mère-enfant, plus rare sous des formes génitales, est néanmoins fréquent sous forme de soins pervertis, tout aussi nocifs psychiquement. Les difficultés du travail contre-transférentiel montrent que le psychothérapeute est attaqué dans ses possibilités psychiques de contenance et d’associativité. La particulière destructivité du trauma incestueux réside dans son attaque de l’organisation œdipienne et de sa valeur structurante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The clinic of patients, victims of incest in childhood, invites us to question the fate of such psychical trauma and working-through issues offered by psychoanalytical treatments. Differentiation and articulation between the registers of the act and the factual reality, and those of fantasies and psychical reality, are at the heart of the psychoanalytical approach of incest. But, despite the theoretical contributions of Ferenczi on early trauma and because of a misunderstanding of the “abandonment of Neurotica” by Freud, psychoanalysis, until recently, has been accused of ignoring the specific sexual trauma by favouring only the psychical reality. A reassessment of this theory precedes a reflection on various figures of incest worked through in psychoanalytic literature: if the father-daughter incest is considered relatively often, mother-child incest, which is more rare in its genital forms, is nevertheless common on the form of perverted care, and is just as psychologically harmful. The difficulties of counter-transference work under intense transference reactivation show that the psychotherapist is attacked in his mental capacity to contain and associate. The particular destructiveness of incest trauma lies in its attack of the œdipal organization and its structuring value.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Inceste, Traumatisme psychique, Séduction, Contre-transfert, Complexe d’Œdipe, Psychanalyse, Freud S, Ferenczi S, Étude théorique

Keywords : Incest, Trauma, Neurotica, Counter-transference, œdipal organization, Psychoanalisis, Freud S, Ferenczi S, Theorical study


Plan


 Cet article développe des thèmes abordés dans H. Parat. L’inceste. [1].
 Toute référence à cet article doit porter mention : Parat H. Les destins de l’inceste. Evol psychiatr 2011; 76 (2).


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 2

P. 245-261 - avril 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le syndrome de Tardieu. Maltraitance des enfants, médecine légale et psychiatrie au xixe siècle
  • Jacques Arveiller
| Article suivant Article suivant
  • La chose en voie d’existence
  • Antoine Nastasi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.