Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La chose en voie d’existence - 11/06/11

Doi : 10.1016/j.evopsy.2011.03.006 
Antoine Nastasi
Psychanalyste, 64, rue Blanche, 75009 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Écarter la forte lumière, le sens aveuglant, et œuvrer à la restauration, d’une part d’ombre sera sans doute la visée du traitement quand, comme c’est le cas pour le patient psychotique, le sens, devenu envahissant, est désincarné et maltraitant. La cure psychanalytique suppose alors l’éloignement, pour un temps qui peut être long, du paradigme de l’interprétation du transfert. S’impose donc une refonte de nos conceptions sur les liens entre l’interprété et le non-interprété mais aussi entre destructivité, création et construction. Accueillir n’est pas comprendre, c’est consentir à une altération de soi. Accepter le transfert et sa force monstrueuse ne vise pas, dans un premier temps, l’interprétation, mais la mise en forme des violents flux transférentiels sans y disparaître. L’analyste cèdera à une part d’immatérialité de lui-même, voire de transparence dans l’attente que cette trame fragile acquière davantage de texture. L’accès à la proximité de l’objet et à des éprouvés passera par la restauration lente de la souplesse de la régression dans le creuset de la rencontre transférentielle. La voie est alors ouverte vers un commerce distant avec le néant à l’abri de l’expérience fondatrice d’un lien objectal indéfectible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Pushing aside the strong glare, the blinding meaningfulness, and striving to restore a shadowy area will no doubt be the aim of treatment whenever – as is the case with psychotic patients – meaning, experienced as overwhelming, becomes disembodied and abusive. At that point, classic psychoanalytic treatment implies that the paradigm of transference interpretation be postponed for what may turn out to be a considerable length of time. We therefore have to revise our conceptions of the links not only between what is interpreted and what is not but also between destructiveness, creation and construction. Taking something in does not imply understanding but rather accepting that some part of the self needs to be changed. Initially, accepting the transference and its horrendous power does not have interpretation as its aim, but rather the shaping of the intense flow of the transference without becoming completely lost. The analyst will yield to an immaterial part of him- or herself – perhaps even to a kind of transparency – while waiting for the fragile texture of that web to become stronger. Access to the proximity of the object and to feelings requires a gradual restoring of the flexibility of regression that lies at the very heart of the transference encounter. The road is thereafter open towards a distant interaction with nothingness, sheltered by the founding experience of an indestructible link to the object.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Créativité, Reconstruction, Interprétation psychanalytique, Silence, Maltraitance, Violence, Régression, Relation d’objet, Transfert, Psychose

Keywords : Creativity, Reconstruction, Psychoanalytic interpretation, Silence, Mistreatment, Violence, Regression, Object relations, Transference, Psychosis


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Nastasi A. La chose en voie d’existence. Evol psychiatr 2011; 76 (2):.


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 2

P. 263-272 - avril 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les destins de l’inceste
  • Hélène Parat
| Article suivant Article suivant
  • Phénomènes d’allure télépathique dans la relation thérapeutique avec des patients schizophrènes : hypothèse d’une potentielle nocivité de la pensée soignante
  • Christophe Chaperot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.