Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Insuffisance aortique pure de l'adulte - 15/06/11

[11-011-A-10]  - Doi : 10.1016/S1166-4568(11)53024-4 
B. Iung , A. Vahanian
Département de cardiologie, Hôpital Bichat, AP-HP, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 15
Iconographies 9
Vidéos 3
Autres 1

Résumé

L'insuffisance aortique est une cardiopathie valvulaire dont la présentation est particulièrement polymorphe en raison de ses nombreuses étiologies et de sa présentation aiguë ou chronique. Dans les pays occidentaux, les causes les plus fréquentes sont les dystrophies et la bicuspidie qui ont la particularité de pouvoir être associées à des anévrismes de l'aorte ascendante. L'évaluation de la sévérité de la régurgitation aortique repose sur la clinique et l'évaluation échocardiographique prenant en compte plusieurs critères dont ceux issus des méthodes quantitatives. Le recours aux investigations invasives est devenu rare. Le retentissement de l'insuffisance aortique est évalué sur la dilatation du ventricule gauche et l'altération de sa fraction d'éjection. Les régurgitations chroniques peuvent être longtemps asymptomatiques en raison de l'adaptation ventriculaire gauche et la chirurgie doit être envisagée lorsque le diamètre télésystolique ventriculaire gauche est supérieur à 25 mm/m2 de surface corporelle ou la fraction d'éjection inférieure ou égale à 50 %. La présence de symptômes est en soi une indication chirurgicale, en particulier dans les insuffisances aortiques aiguës. La chirurgie doit également être envisagée lorsqu'existe un anévrisme de l'aorte ascendante dont le diamètre maximal est de plus de 55 mm. Une intervention plus précoce est indiquée en cas de syndrome de Marfan ou de bicuspidie aortique. En présence d'un anévrisme de l'aorte ascendante, l'intervention doit alors associer un remplacement de l'aorte ascendante, partiel ou total, en fonction de la topographie de l'anévrisme. Le remplacement de l'aorte thoracique ascendante peut être associé à une conservation de la valve aortique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Insuffisance aortique, Anévrisme aortique, Ventricule gauche, Patients asymptomatiques, Échocardiographie, Chirurgie valvulaire


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Prolapsus valvulaire mitral
  • E. Florens, H. Dossi, L. du Puy-Montbrun, S. Salvi
| Article suivant Article suivant
  • Rétrécissement aortique orificiel
  • S. Maréchaux, P.-V. Ennezat, A. Altes, C. Tribouilloy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.