Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Facteurs de risque et pronostic hospitalier des nouveau-nés de faible poids de naissance (poids de naissance inférieure à 2500 grammes) à l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé, Cameroun - 16/06/11

Doi : 10.1016/j.jpp.2011.03.001 
A. Chiabi a, , b , L. Miaffo c, E. Mah a, b, S. Nguefack a, b, L. Mbuagbaw d, J. Tsafack a, W. Tafen a, P.F. Tchokoteu a, b
a Service de pédiatrie, hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé, Yaoundé, Cameroun 
b Département de pédiatrie, faculté de médecine et des sciences biomédicales, université de Yaoundé I, Yaoundé, Cameroun 
c Institut supérieure des sciences de la santé, université des montagnes, Bangangté, Cameroun 
d Hôpital de district de Bafut, Bafut, Cameroun 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les nouveau-nés de faibles poids de naissance (PN<2500g) ont une morbidité et une mortalité élevées surtout dans les pays en développement.

Objectifs

Identifier les facteurs de risque de survenue du faible poids de naissance et évaluer leur pronostic hospitalier.

Méthodes

Étude rétrospective, descriptive cas–témoins, incluant 980 nouveaux-nés de faible poids de naissances et 980 témoins. L’étude a exploité les dossiers des nouveau-nés de mai 2003 à décembre 2008 au service de néonatalogie de l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé.

Résultats

Sur les 4712 nouveau-nés admis dans l’unité pendant la période d’étude, 980 avaient un FPN, soit une incidence de 20,79 %. L’incidence du FPN a varié au fil des années, après un pic observé de 32,24 à 37,45 % entre les années 2003 et 2004, elle a chuté progressivement jusqu’en 2008 pour atteindre 13,13 %. Les prématurés hypotrophes (85,6 %) dominaient les hypotrophes à terme (14,4 %), soit respectivement 6,3 %, 24,2 %, 55,1 % et 14,4 % pour les termes inférieurs à 28SA, 28–32 SA, 32–36 SA et supérieurs ou égaux à 37 SA. Les facteurs de risque recensés étaient : l’âge de la mère inférieur à 20ans, le bas niveau d’instruction des mères, la primiparité, le nombre de consultations prénatales inférieur à quatre, les grossesses multiples, le paludisme, les infections urogénitales, l’hypertension artérielle et l’anémie pendant la grossesse. La mortalité était élevée, soit de 37,7 %, dont 79,04 % survenant en période néonatale précoce. Les facteurs de risque de mortalité étaient : les grossesses multiples, le très faible poids de naissance, la très grande prématurité, l’accouchement dans des structures sanitaires de niveau inférieur, le transfert extramural et un score d’Apgar inférieur à 7 à la première minute (58,2 %) et à la cinquième minute (62,6 %). La mortalité était élevée chez les prématurés ; les infections néonatales constituaient la première cause, suivi de l’asphyxie néonatale et des malformations congénitales.

Conclusions

L’amélioration de cette situation passe par l’éducation de la jeune fille en âge de procréer sur le suivi adéquat de la grossesse, la formation et l’affectation dans les hôpitaux d’un personnel qualifié et la dotation des maternités et services de néonatalogie en équipements nécessaires à la prise en charge des nouveau-nés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Low birth weight (LBW) neonates have a high morbidity and mortality especially in developing countries.

Aim

Identify the risk factors for LBW neonates and outcome following admission in the hospital.

Methodology

Retrospective, descriptive, case control study on 980 LBW babies and 980 controls on hospital records of neonates hospitalized in the Yaounde Gynaeco-Obstetric and Paediatric hospital from May 2003 to December 2008.

Results

Out of 4712 neonates admitted in the neonatology unit within the study period, 980 were LBWs giving a prevalence of 20.79%. The incidence of LBWs varied over the years with a peak of 32.24 to 37.45% observed between 2003 and 2004, and dropping thereafter to 13.13% in 2008. Hypotrophic premature neonates (85.6%) were more frequently observed than those born at term (14.4%), and occurred respectively at 6.3%, 24.2%, 55.1% and 14.4% for gestational ages of less than 28, 28–32, 32–36, and 37weeks or more. Hypotrophic prematures were significantly more than hypotrophic term neonates with a prevalence of 85.6% against 14.4% (P<0.001). Gestational ages ranged from 26 to 42weeks of amenorrhea, and birth weights from 960 to 2472grams. Significant risk factors were: mother’s age less than 20years, low level of education, primiparity, prenatal visits less than four, multiple pregnancies, malaria, urogenital infections, hypertension, and anemia during pregnancy. The mortality rate was 37.7%, with 79.04% of the deaths occurring in the early neonatal period. Risk factors for death were: multiple pregnancies, very LBWs, grand prematurity, deliveries in lower level health facilities, transfers from other health facilities, and an Apgar score less than 7 in the first minute (58.2%) and fifth minute (62.6%). Mortality was highest in the premature neonates with neonatal sepsis the leading cause of death, followed by neonatal asphyxia, and congenital malformations.

Conclusions

The survival of low birth weight neonates can be improved upon by educating the young girl at reproductive age on the necessity for adequate follow-up of pregnancy and providing health facilities with well-trained health personnel and equipment for the proper management of LBW neonates.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Nouveau-nés, Faible poids, Facteurs de risque, Pronostic hospitalier, Yaoundé, Cameroun

Keywords : Newborns, Low birth weights, Risk factors, Hospital outcome, Yaounde, Cameroon


Plan


 Ce travail a été présenté lors du 11e congrès de la Société camerounaise de pédiatrie (Socaped) qui s’est tenu à Limbé (Cameroun) du 25 au 27 novembre 2009.


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 3

P. 125-132 - juin 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Infections a Klebsiella pneumonia et Enterobacter cloacae en néonatologie a Abidjan
  • E. Lasme-Guillao, F. Amon-Tanoh-Dick, V. GBonon, E. Adja Akaffou, R. Kabas, H. Faye-Kette
| Article suivant Article suivant
  • Ectopie thyroïdienne chez l’enfant
  • Z. El Mazouni, I. El Wadeh, A. Gaouzi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.