Médecine

Paramédical

Autres domaines


Prise en charge de la main spastique de l’adulte - 16/06/11

Doi : 10.1016/j.main.2011.03.003 
Y. Allieu
Institut montpelliérain de chirurgie de la main et du membre supérieur (IMM), La Chancelière, 1133, rue des Bouisses, 34070 Montpellier, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 17
Iconographies 22
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La main spastique de l’adulte, d’étiologie variée dominée par l’hémiplégie vasculaire et les traumatismes crâniens, associe troubles moteurs et troubles du tonus. Le polymorphisme des lésions cérébrales explique la richesse et la diversité des symptômes. Ces symptômes, souvent au premier plan avec troubles des fonctions supérieures, justifient le terme de « main neurologique centrale ». Chaque cas est un cas particulier. L’atteinte des mains peut être uni- ou bilatérale avec spasticité intéressant les doigts/pouce/poignet. Le bilan clinique débouchant sur des arbres décisionnels doit prendre en compte, pour chaque muscle, spasticité, rétraction et paralysie. Complété par des blocs moteurs anesthésiques, il différencie spasticité et/ou rétraction, atteinte des muscles extrinsèques et/ou intrinsèques des doigts. Ce bilan pluridisciplinaire répété permet de distinguer les « mains non fonctionnelles » et les « mains fonctionnelles » ou « potentiellement fonctionnelles ». Dans le premier cas, la chirurgie ne peut qu’améliorer l’esthétique ou faciliter les soins d’hygiène. Dans le second, la correction de la spasticité peut améliorer la fonction. Le traitement de la spasticité est basé sur l’inhibition de la spasticité (injection de toxine botulinique ou hyponeurotisation motrice chirurgicale) et le renforcement des antagonistes non spastiques par transfert tendineux ou tenodèse. La chirurgie est indiquée pour corriger les rétractions musculaires et déformations. Les indications fonctionnelles sont très sélectives, leur résultat limité ne permettant au mieux que de construire une « main d’appoint ». Les indications non fonctionnelles débouchent sur une chirurgie codifiée dont les résultats améliorent grandement la prise en charge de ces malades.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The adult spastic hand, of varying causes, but dominated by vascular hemiplegia and brain damage, associates motor disorders and problems of tonus. The variety of forms of brain damage explains the wealth and diversity of the symptoms. These symptoms, often the most serious along with cognitive disorders, justify the expression “central neurological hand”. Each case is an individual one. The effect on the hands may be unilateral or bilateral with spasticity involving the fingers/thumb/wrist. The clinical evaluation leading to a decision tree must take into account spasticity, retraction and paralysis, for each muscle. When completed by anesthetic motor blocks, spasticity and/or retraction, damage to extrinsic and/or intrinsic muscles of the fingers may be differentiated. This repeated multidisciplinary evaluation makes it possible to distinguish between “non functional hands”, “functional hands” and “potentially functional hands”. In the first instance, surgery can only improve the esthetic aspect or facilitate nursing. In the second instance, correcting spasticity may improve function. The treatment of spasticity is based on inhibiting spasticity (by injecting botulinum toxin or surgical motor hyponeurotisation) and reinforcing the non-spastic antagonist muscles via tendon transfer or tenodesis. Surgery is indicated to correct muscular retraction and deformities. The functional indications are highly selective and their limited results only allow a “supporting hand” to be constructed at best. The non-functional indications lead to a codified intervention whose results will greatly improve the management of these patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Adulte, Spasticité, Hémiplégie, Main spastique, Blocs anesthésiques

Keywords : Adult, Spasticity, Hemiplegia, Spastic hand, Anesthetic nerve blocks


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 3

P. 159-175 - juin 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • Gunshot injuries to the nerves
  • C. Oberlin, M. Rantissi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.