Médecine

Paramédical

Autres domaines


Nouveau traitement de la maladie de Kienböck avancée : remplacement du semi-lunaire par greffon cartilagineux costal - 16/06/11

Doi : 10.1016/j.main.2011.04.005 
S. Huard , S. Rochet, D. Lepage, P. Garbuio, L. Obert
Service de chirurgie orthopédique et traumatologique, CHU Jean-Minjoz, boulevard Flemming, 25000 Besançon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La maladie de Kienböck au stade IV de Lichtmann fait appel classiquement à des solutions de résection de première rangée ou d’arthrodèse partielle du carpe. Le but de notre étude était d’évaluer une solution plus conservatrice chez des patients jeunes, porteurs d’une maladie évoluée : le remplacement du semi-lunaire par un greffon cartilagineux costal. Entre 2007 et 2009, quatre patients d’âge moyen 40ans (32–51) ont été opérés par deux opérateurs par greffe libre selon cette technique. Nous avons effectué un suivi prospectif avec dernière revue au plus grand recul par un opérateur indépendant, chirurgien différent de celui ayant effectué le geste opératoire. Le recul était de 27 mois (6–36). L’intervention se déroule en deux temps : excision du semi-lunaire, puis son remplacement par un greffon cartilagineux prélevé aux dépens de la neuvième côte. L’évaluation a été effectuée selon les scores DASH et de Cooney, l’évaluation de la douleur et la satisfaction du patient, les mobilités et la force. Les résultats ont montré la disparition de la douleur au repos et lors des activités quotidiennes dans tous les cas avec un DASH moyen à 6. La mobilité en flexion-extension était de 108° et la force de 83 % par rapport au côté controlatéral. Le suivi radiologique n’a pas montré d’évolution au plus grand recul. Aucune complication n’a été notée. L’amélioration fonctionnelle est nette avec de bons résultats par rapport aux techniques classiques. D’autres techniques alternatives ont été proposées pour le remplacement du semi-lunaire, chacun avec ses problèmes spécifiques. Son remplacement par un greffon cartilagineux ne se conçoit que parce que des travaux sur ce greffon libre ont montré sa vitalité à cinq ans et aucun pont n’est coupé par cette technique. L’absence de collapsus du carpe et les bons résultats fonctionnels sont encourageants mais le recul est faible. Un suivi à plus long terme est nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Treatment of advanced Kienböck’s disease (Lichtmann IV) is commonly proximal row carpectomy or partial arthrodesis. The purpose of this study is to evaluate a more conservative treatment of advanced Kienböck’s disease for young people: replacement of the lunate with a costochondral autograft. Between 2007 and 2009, four patients of mean age 40 years (32–51) were operated by two surgeons using this technique. This is a prospective study with a final follow-up by an independent operator. Mean follow-up was 27 months (6–36). Surgery is in two stages: excision of lunate and replacement with costochondral autograft taken from the ninth rib. Patients were evaluated with DASH and Cooney scores, pain, satisfaction, mobility and strength. Results show disappearance of pain at rest and during daily activities for all patients and a mean DASH of 6. Flexion-extension was 108° and grip strength 83% compared with the opposite side. Radiological evaluation showed no disease evolution. No complication was noted. Functional improvement was significant with good results compared to conventional techniques. Alternative techniques have been proposed for the replacement of the lunate, each with its specific problems. Lunate replacement by a costochondral graft is possible because studies showed vitality of this free graft up to five years. It also allows subsequent surgery. The absence of carpal collapse and good functional results are encouraging but the follow up is short. A long-term study is needed to confirm findings.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Semi-lunaire, Maladie de Kienböck, Greffe chondrocostale

Keywords : Lunate, Kienböck’s disease, Costochondral autograft


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 3

P. 211-217 - juin 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un site optimal de greffons veineux microchirurgicaux (étude anatomique des veines satellites de l’artère radiale)
  • O. Grimaud, X. Delpit, P. Hardy
| Article suivant Article suivant
  • Bilan arthroscopique des fractures articulaires du radius distal ostéosynthésées par des techniques d’embrochage percutanée
  • S. Levy, R. Saddiki, J. Normand, E. Dehoux, A. Harisboure

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.