Médecine

Paramédical

Autres domaines


Une forme inhabituelle de plexopathie brachiale radio-induite tardive - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.main.2004.11.001 
C. Nich a, , P. Bonnin b, J.-D. Laredo c, L. Sedel a
a Service de chirurgie orthopédique et traumatologique, hôpital Lariboisière, 2, rue Ambroise-Paré, 75475 Paris cedex 10, France 
b Service de physiologie explorations fonctionnelles, hôpital Lariboisière, 2, rue Ambroise-Paré, 75475 Paris cedex 10, France 
c Service de radiologie ostéoarticulaire, hôpital Lariboisière, 2, rue Ambroise-Paré, 75475 Paris cedex 10, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'irradiation des régions cervicale ou axillaire pour cancer peut être à l'origine d'une paralysie du plexus brachial d'apparition tardive. Le diagnostic différentiel entre une plexopathie radique et une plexopathie néoplasique est difficile. Nous rapportons le cas d'une patiente âgée de 38 ans, traitée 22 ans auparavant par radiothérapie pour un ostéosarcome de la tête humérale, ayant consulté pour une paralysie incomplète de la main d'installation rapide. L'examen électrique montrait un bloc de conduction au niveau du faisceau latéral du plexus brachial. Dans ce cas, l'IRM n'a pu conclure entre une plexopathie radio-induite et un envahissement néoplasique. Une échographie-Doppler a permis d'orienter le diagnostic. Le traitement chirurgical a comporté une neurolyse et une épineurotomie du tronc du nerf médian dans les régions brachiale et axillaire. L'examen histologique a confirmé le diagnostic de lésions post-radiques. Les caractéristiques de ce cas sont décrites et mises en perspective avec les données rapportées dans la littérature.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Radiation therapy of the neck or axillary areas for cancer may result in delayed brachial plexus palsy. Differential diagnosis between radiation and tumor brachial plexopathy is difficult. We report the case of a 38-year-old woman, treated by radiation therapy for osteosarcoma of the humeral head 22 years before, who exhibited a rapidly progressive incomplete hand palsy. EMG study revealed a conduction block at the level of the lateral cord. In this case, MRI could not distinguish between a delayed radiation injury and tumor infiltration. The diagnosis was clarified with an ultrasonographic examination. Neurolysis and epineurotomy of the median trunk in the brachial and axillary areas were performed. Histological examination confirmed radiation-induced nerve injury. The characteristics of this uncommon form are reviewed with regard to the previously reported descriptions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Plexus brachial, Radiothérapie, Plexopathie, Chirurgie des nerfs périphériques

Keywords : Brachial plexus, Radiation therapy, Plexopathy, Peripheric nerve surgery


Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 1

P. 48-51 - février 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le syndrome de Volkmann néonatal. À propos de deux cas
  • J.N. Goubier, C. Romaña, V. Molina
| Article suivant Article suivant
  • Septic monoarthritis of the first carpo-metacarpal joint caused by Mycobacterium Kansasii
  • J.P. Brutus, G. Lamraski, C. Zirak, J.P. Hauzeur, J.P. Thys, F. Schuind

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.