Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Does plasma IGF-BP3 measurement contribute to the diagnosis of growth hormone deficiency in children? - 19/06/11

Doi : 10.1016/j.ando.2011.01.002 
S. Kayemba-Kay’s a, , S. Epstein a, P. Hindmarsh b, A. Burguet a, P. Ingrand c, R. Hankard a
a Paediatric Endocrinology Unit, Department of Pediatrics, Poitiers University Teaching Hospital, 86021 Poitiers, France 
b Paediatric Endocrinology Department, Institute of Child Health, University College, London WC1N 1EH, United Kingdom 
c Medical Informatics & Statistics Department, Poitiers University Teaching Hospital, 86021 Poitiers, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Évaluer l’apport du dosage plasmatique de l’IGF-BP3 au diagnostic du déficit en GH chez l’enfant.

Population et méthodes

Étude rétrospective d’enfants vus en consultation d’endocrinologie pédiatrique pour bilan de petite taille et/ou suivi post-irradiation, et qui avaient eu au moins un test de stimulation de la GH. Les enfants porteurs d’hypothyroïdie, de syndrome de Laron ou de Kowarski, de malnutrition sévère, d’insuffisance rénale chronique et d’insuffisance hépatique ont été exclus.

Résultats

Cinquante-huit enfants ont été recrutés et classés en deux groupes : GHD [+] (19 cas) et GBD [–] (39 cas). Les dosages d’IGF-1 et IGF-BP3 ont été réalisés chez 88 % et 63 % cas respectivement, les deux groupes étaient comparables en ce qui concernent l’âge, le sexe, l’IMC, la taille cible, le stade pubertaire et l’âge osseux. Le pic de GH était significativement différent entre les deux groupes (GHD [+] 41,8±21,7 mUI/L versus 11,5±5,9mUI/L pour le groupe GHD [–], p<0,00001). Aucune différence n’a été mise en évidence entre les deux groupes pour les scores d’IGF-1 et d’IGF-BP3. Il existait en revanche, une corrélation positive entre le score d’IGF-1 et celui d’IGF-BP3 (r=0,50 ; p<0,0016).

Conclusion

Dans cette étude, le dosage d’IGF-BP3 n’a pas permis de différencier les enfants ayant un déficit en GH de ceux qui étaient indemnes. Nous ne recommandons pas son usage en routine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

To audit the contribution of plasma IGF-PB3 measurement to the diagnosis of growth hormone deficiency (GHD) in children.

Population and methods

Retrospective case study including boys and girls aged 0 to 18 years who attended our paediatric endocrinology clinic for short stature and/or post-irradiation follow-up, and had at least one GH provocative testing. Children with hypothyroidism, Laron or Kowarski syndromes, severe malnutrition, chronic renal failure and liver failure were excluded.

Results

Fifty-eight children were enrolled and grouped as GHD [+] (19 cases) and GDH [–] (39 cases). IGF-I and IGF-BP3 assay was carried out in 88% and 62% cases respectively, both groups were comparable for age, sex, BMI, target height, pubertal stage and bone age. There was a significant difference in peak GH between GDH [–] and GHD [+] groups (41.8mUI/L±21.7 versus 11.5±5.9mUI/L, P<0.00001, respectively). No difference was found between groups with regards to IGF-I Z-scores and IGF-BP3 Z-scores. There was, however, a positive correlation between IGF-I Z-scores and IGF-BP3 Z-scores (r=0.50; P<0.0016). IGF-BP3 measurement could not differentiate between GHD [+] and GHD [–] groups.

Conclusions

Measurement of plasma IGF-BP3 level contributes poorly to the diagnosis of GHD. We do not recommend it in routine use.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : IGF-BP3, GHD, Enfants, Diagnostic, Contribution

Keywords : IGF-BP3, GHD, Children, Diagnosis, Contribution


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 72 - N° 3

P. 218-223 - juin 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Acromegaly and sleep apnea: Cephalometric evaluations
  • A. Bruwier, A. Albert, A. Beckers, M. Limme, R. Poirrier
| Article suivant Article suivant
  • Récentes adipokines : un lien entre l’obésité et l’athérosclérose
  • D. Gauvreau, N. Villeneuve, Y. Deshaies, K. Cianflone

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.