Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

How to calculate left ventricular mass in routine practice? An echocardiographic versus cardiac magnetic resonance study - 19/06/11

Doi : 10.1016/j.acvd.2011.04.003 
Ludivine Perdrix a, , Nicolas Mansencal b, Benjamin Cocheteux c, Gilles Chatellier d, Alvine Bissery e, Benoit Diebold a, Elie Mousseaux c, Eric Abergel a
a Laboratoire d’échocardiographie, service de cardiologie, hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP), Assistance publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
b Service de cardiologie, université de Versailles-Saint-Quentin, hôpital Ambroise-Paré, AP–HP, 92100 Boulogne, France 
c Inserm, service de radiologie, AP–HP, HEGP, imagerie cardiovasculaire, 75015 Paris, France 
d CIE 4 Inserm, AP–HP, HEGP, 75015 Paris, France 
e Inserm, centre d’investigation clinique, AP–HP, HEGP, 9201 Paris, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

An accurate assessment of left ventricular (LV) mass is important for the detection of LV hypertrophy.

Aims

To assess the accuracy of four echocardiographic imaging modalities for assessing LV mass compared with cardiac magnetic resonance (CMR).

Methods

We prospectively studied 40 consecutive patients, who underwent an echocardiographic examination using four imaging modalities (M-mode fundamental imaging [FI], M-mode harmonic imaging [HI], two-dimensional [2D] FI and 2D HI) and CMR (our gold standard for LV mass measurement). All echocardiographic measurements were performed by two independent observers.

Results

All echocardiographic modes significantly overestimated LV mass compared with CMR (P0.04), except 2D FI (P=0.25). This overestimation was significantly higher with HI (up to 15.5%) compared with FI (up to 5.7%; P0.04). Significant correlations were observed between the different echocardiographic methods and the two observers. The interobserver agreement over LV mass measurement was lower with FI (intraclass coefficient [ICC] range, 0.66–0.73) than with HI (ICC range, 0.72–0.82), and the best agreement was obtained with 2D HI (ICC, 0.82). Good agreement between CMR and all echocardiographic methods was observed among the smallest LV diameters (ICC range, 0.62–0.85), but not among the largest LV diameters (ICC range, 0–0.22).

Conclusions

HI overestimates LV mass compared with FI and CMR; this leads to overestimation of prevalence of LV hypertrophy in a population of hypertensive patients. HI improves interobserver reproducibility of LV mass measurement compared with FI, leading to a significant decrease in the number of patients required for clinical trials evaluating LV mass regression. Accuracy of LV mass measurement by echocardiography is affected by LV geometry.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

La mesure de masse ventriculaire gauche doit être la plus précise possible pour la détection de l’hypertrophie ventriculaire gauche.

Objectif

L’objectif de cette étude est de comparer les quatre différentes modalités de mesure de masse VG en échocardiographie entre elles et à l’IRM.

Méthodes

Quarante patients ont été inclus prospectivement et ont bénéficié d’une échocardiographie comprenant les différentes modalités de mesure (imagerie fondamentale TM, imagerie harmonique TM, imagerie fondamentale 2D, imagerie harmonique 2D), et d’une IRM, considérée comme la méthode de référence de mesure de masse VG. Toutes les mesures échocardiographiques ont été faites par deux observateurs indépendants.

Résultats

Toutes les méthodes de mesure échocardiographiques ont surestimé la mesure de masse VG par rapport à l’IRM (p0,04), exceptée la méthode FI 2D (p=0,25). Cette surestimation était supérieure en imagerie harmonique (jusqu’à 15,5 %), comparée à l’imagerie fondamentale (jusqu’à 5,7 %; p0,04). Des corrélations significatives ont été constatées entre les différentes modalités échocardiographiques et entre les deux observateurs. La reproductibilité inter-observateur était plus faible en imagerie fondamentale (coefficient intraclasse [CCI] 0,66 à 0,73) qu’en imagerie harmonique (CCI 0,72 à 0,82), et la meilleure reproductibilité a été obtenue en imagerie harmonique 2D (CCI=0,82). Une bonne reproductibilité entre l’IRM et toutes les modalités échocardiographiques a été observée parmi les petits VG (CCI 0,62 à 0,85), contrairement aux grands VG (CCI 0 à 0,22).

Conclusions

L’imagerie harmonique surestime la mesure de masse VG en comparaison à l’imagerie fondamentale et à l’IRM, ce qui peut entraîner une surestimation du diagnostic d’hypertrophie ventriculaire gauche dans les populations d’hypertendus. L’imagerie harmonique améliore la reproductibilité de mesure inter-observateur comparée à l’imagerie fondamentale, ce qui pourrait permettre des échantillons de patients significativement moins grands pour les études cliniques de régression de masse VG. La précision de mesure de masse VG est influencée par la géométrie VG.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Left ventricular mass, Echocardiography, Cardiac magnetic resonance, Harmonic imaging, Fundamental imaging

Mots clés : Masse ventriculaire gauche, Échocardiographie, Imagerie par résonance magnétique, Imagerie fondamentale, Imagerie harmonique

Abbreviations : 2D, ASE, CMR, FI, HI, ICC, IVS, LV, LVD, O1, O2, PW, SD


Plan


© 2011  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 104 - N° 5

P. 343-351 - mai 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Implantation and patient profiles for pacemakers and cardioverter-defibrillators in France (2008–2009)
  • Philippe Tuppin, Anke Neumann, Eloi Marijon, Christine de Peretti, Alain Weill, Philippe Ricordeau, Nicolas Danchin, Hubert Allemand
| Article suivant Article suivant
  • Evaluating periodontal risk for patients at risk of or suffering from atherosclerosis: Recent biological hypotheses and therapeutic consequences
  • Olivier Huck, Kenza Saadi-Thiers, Henri Tenenbaum, Jean-Luc Davideau, Christine Romagna, Yves Laurent, Yves Cottin, José G. Roul

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.