Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Caractéristiques cliniques, microbiologiques et thérapeutiques d’une série de 111 kératites bactériennes sévères - 21/06/11

Doi : 10.1016/j.jfo.2010.12.003 
A. Darugar, T. Gaujoux, P. Goldschmidt, C. Chaumeil, L. Laroche, V. Borderie
Fédération de pathologie infectieuse oculaire, centre hospitalier national d’ophtalmologie des XV-XX, 28, rue de Charenton, 75571 Paris cedex 12, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Étudier les caractéristiques des kératites bactériennes afin d’identifier des facteurs de risque et des facteurs pronostics.

Patients et méthodes

Étude rétrospective sur 111 yeux de 105 patients hospitalisés entre 2005 et 2006 pour une kératite bactérienne confirmée (identification d’un germe au laboratoire) ou fortement suspectée (évolution favorable sous traitement antibiotique sans germe identifié sur les prélèvements).

Résultats

Les principaux facteurs de risque retrouvés étaient le port de lentilles de contact (39,6 %), une pathologie de la surface oculaire (36,9 %), une chirurgie oculaire (27,9 %) et un traumatisme oculaire (11,7 %). Les cocci Gram+ représentaient 46,8 % des cas (Staphylococcus), les bacilles Gram− 19,8 % (Pseudomonas), les bacilles Gram+ 7,2 % (Proprionibacterium et Corynebacterium), les cocci Gram− 2,7 % (Branhamella) et les coccobacille Gram− 0,9 % (Moraxella). Dans 22,5 % des cas aucun germe n’a été retrouvé. Dans 25,6 % des cas, deux germes ou plus ont été retrouvés. Le suivi moyen était de 6,5 mois. Le taux de guérison de l’infection était de 77,5 % avec un traitement purement médical et 99,1 % avec un traitement médicochirurgical. Une greffe de membrane amniotique a été réalisé dans 16,2 % des cas et une kératoplastie à chaud dans 8,1 %. L’acuité visuelle moyenne initiale était à 0,04 et l’acuité visuelle finale à 0,14. L’acuité visuelle finale moyenne est 0,09 pour les Gram+ et 0,44 pour les Gram− (p=0,03).

Conclusion

Les kératites bactériennes sont des infections graves engageant le pronostic visuel. Les kératites à germe Gram+ sont les plus fréquentes, sauf chez les porteurs de lentilles, et plus sévères.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To analyze risk factors and prognosis factors of severe bacterial keratitis.

Methods

Retrospective study of 111 eyes from 105 patients hospitalized from 2005 to 2006 for bacterial keratitis proven by microbiological assessment or suspected (favorable outcome after antibiotic treatment).

Results

The main risk factors were contact lens wear (39.6%), ocular surface diseases (36.9%), a history of ocular surgery (27.9%), and ocular trauma (11.7%). Gram-positive cocci were found in 46.8% of cases, Gram-negative bacilli in 19.8%, Gram-positive bacilli in 7.2%, Gram-negative cocci in 2.7%, and Gram-negative coccobacilli in 0.9%. No infectious agents were found in 22.5% of the cases. Two or more bacteria were found in 25.6%. The mean follow-up time was 6.5 months. Resolution of infection was obtained in 77.5% with only medical treatment and in 99.1% with further surgical treatment. Amniotic membrane transplantation was performed in 16.2% and emergency keratoplasty in 8.1%. The mean LogMAR visual acuity was 1.43 initially and 0.84 at the last examination. The final visual acuity was 1.03 for Gram-positive and 0.35 for Gram-negative organisms (p=0.03).

Conclusion

Bacterial keratitis is a sight-threatening infection. Gram-positive keratitis is more frequent, except for contact lens wearers, and is also more severe.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bactérie, Facteur de risque, Infection, Kératite, Lentille de contact

Keywords : Bacteria, Contact lens, Infection, Keratitis, Risk factor


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 362-368 - juin 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité des injections intravitréennes immédiates et retardées de triamcinolone dans l’œdème maculaire des occlusions veineuses rétiniennes
  • M. Saleh, D. Gaucher, J. Letsch, T. Bourcier, C. Speeg-Schatz
| Article suivant Article suivant
  • Étude de la biométrie oculaire chez l’enfant hypermétrope : apport du biomètre Lenstar LS 900 (Haag-Streit®)
  • C. Loudot, E. Zanin, C. Fogliarini, M. Boulze, L. Souchon, D. Denis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.