Médecine

Paramédical

Autres domaines


Le syndrome d’œdème médullaire de la tête fémorale - 28/06/11

Doi : 10.1016/j.jradio.2011.05.002 
B. Vande Berg , F. Lecouvet, S. Koutaïssoff, P. Simoni, B. Maldague, J. Malghem
Service de radiologie, cliniques universitaires Saint-Luc, université catholique de Louvain (UCL), Bruxelles, Belgique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’œdème médullaire de la tête fémorale est caractérisé par un hyposignal IRM modéré et homogène, à contours flous et qui occupe au minimum une partie de la tête. Tout d’abord, la séquence SE T1 doit éliminer d’autres situations (tumeur, infection, nécrose d’origine systémique…), dans lesquelles l’œdème médullaire est un épiphénomène ou n’est pas épiphysaire. Puis les images de haute résolution spatiale en pondération T2 ou densité protonique avec annulation du signal de la graisse permettent d’évaluer le cartilage articulaire, la lame osseuse sous-chondrale et la moelle sous-chondrale : si le cartilage articulaire est anormal, la lésion est irréversible (arthrose ou nécrose) ; si la lame osseuse sous-chondrale est focalement interrompue et/ou si l’épiphyse n’est plus ronde, la lésion est irréversible (nécrose) ; si une zone curviligne et sous-chondrale en hypersignal T2 de type liquidien (dissection sous-chondrale) est visible sous la lame osseuse sous-chondrale de la tête fémorale, la lésion est encore irréversible (nécrose avérée). Enfin, les modifications sous-chondrales peuvent apporter des informations pronostiques utiles : l’absence de toute modification médullaire sous-chondrale autre que l’œdème interstitiel préfigure généralement une résolution spontanée de la lésion et des symptômes ; la présence d’une zone en hyposignal T2 immédiatement accolée à la lame osseuse sous-chondrale suggère une lésion irréversible, surtout si son épaisseur est supérieure ou égale à 4mm ou à l’épaisseur de l’interligne articulaire. Dans certaines situations, le pronostic est très délicat à établir et nécessite un suivi IRM.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Transient bone marrow edema of the hip is characterized by moderate homogeneous low MR signal intensity with ill-defined margins that involves at least a portion of the femoral head. Spin echo T1-weighted images are helpful to exclude other underlying diseases (tumor, infection, necrosis from systemic origin…), for which marrow edema is secondary or no epiphyseal in location. High-resolution fat-suppressed T2-weighted or proton density images allow evaluation of the articular cartilage, subchondral bone and subchondal marrow: if the articular cartilage is abnormal, the lesion is irreversible (arthrosis or necrosis); if the subchondral bone is focally interrupted and/or if the femoral is no longer spherical, the lesion is irreversible (necrosis); if a focal linear fluid collection is present under the subchondral bone, the lesion is irreversible (necrosis). Finally, subchondral changes may provide useful prognostic information: the absence of any abnormality other than marrow edema typically indicates that complete resolution is likely; the presence of a focal T2-weighted hypointense lesion immediately next to the subchondral bone suggests an irreversible lesion, especially if it is equal to or thicker than 4mm or the joint space. In some instances, prognosis cannot be reliably determined requiring the need for follow-up imaging.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Œdème médullaire, IRM, Nécrose de la tête fémorale, Ostéoporose transitoire de hanche, Coxarthrose destructrice rapide

Keywords : Marrow edema, MRI, Avascular necrosis femoral head, Transient osteoporosis hip, Rapidly destructive arthrosis hip


Plan


© 2011  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 92 - N° 6

P. 557-566 - juin 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution du bassin et de la hanche « à travers les âges » : des primates à l’homme moderne
  • F. Lapègue, M. Jirari, S. Sethoum, M. Faruch, C. Barcelo, G. Moskovitch, A. Ponsot, M.-C. Rabat, D. Labarre, J. Vial, H. Chiavassa, C. Baunin, J.-J. Railhac, N. Sans
| Article suivant Article suivant
  • Traumatismes de l’extrémité supérieure du fémur et du bassin chez le sujet âgé
  • A. Larbi, D. Blin, C. Cyteval

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.