Médecine

Paramédical

Autres domaines


La hanche dégénérative - 28/06/11

Doi : 10.1016/j.jradio.2011.04.004 
D. Godefroy , B. Rousselin, L. Sarazin
Institut de radiologie, 31, avenue Hoche, 75008 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le diagnostic de coxarthrose est habituellement facilement fait par l’examen clinique et les clichés simples qui montrent les quatre signes classiques : pincement de l’interligne en zone portante, ostéophytose, ostéosclérose et géodes osseuses. Certaines formes sont trompeuses lorsque le pincement articulaire est exclusivement postérieur ou lorsque le signe principal est une volumineuse géode osseuse. Les formes rapidement destructrices entraînent un pincement de l’interligne et une destruction de l’articulation en quelques mois. L’IRM est utile devant une forme débutante à radiographies normales ou devant une coxarthrose connue et calme qui devient plus douloureuse à l’occasion d’une poussée congestive ou d’une pathologie associée. La surveillance se fait essentiellement en mesurant l’interligne sur des clichés simples réalisés avec des conditions techniques comparables.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Hip degeneration is typically easily diagnosed, based on the combination of clinical findings and plain films showing the four classifical findings: joint space narrowing, osteophytes, subchondral sclerosis and subchondral cysts. Some degenerated hips may have misleading features such as when joint space narrowing is mainly posterior or the main finding is a large subchondral cyst. Rapidly destructive coxopathy results in joint space narrowing and joint destruction over a few months. MRI is helpful in early cases with normal radiographs or in patients with known hip degeneration presenting with acute worsening of symptoms. Follow-up is achieved by measuring the joint space on consecutive radiographs obtained using a standard technique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bassin, Hanche, Arthrose, Ostéophytose, Dysmorphie

Keywords : Pelvis, Hip, Arthrosis, Osteophytes, Dysmorphia


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS and Éditions françaises de radiologie. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 92 - N° 6

P. 581-593 - juin 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traumatismes de l’extrémité supérieure du fémur et du bassin chez le sujet âgé
  • A. Larbi, D. Blin, C. Cyteval
| Article suivant Article suivant
  • Imagerie des prothèses totales de hanche : aspect normal et pathologique, place de l’échographie, du scanner et de l’IRM
  • O. Fantino, O. Tayot, N. Sans, C. Cyteval

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.