Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stratégie de déploiement de la check-list dans un CHU - 30/06/11

Doi : 10.1016/j.annfar.2011.04.004 
C. Cunat a, , V. Flatin b, J.-P. Viale c
a Direction centrale des soins, hospices civils de Lyon, 162, avenue Lacassagne, 69003 Lyon, France 
b Direction organisation qualité relations usagers, 3, quai des Célestins, 69002 Lyon, France 
c Service d’anesthésie réanimation, groupement hospitalier Nord, hôpital de la Croix-Rousse, 103, grande rue de la Croix-Rousse, 69317 Lyon cedex 04, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le déploiement de la check-list Haute Autorité de santé (HAS) « sécurité du bloc opératoire » au sein des hospices civils de Lyon a été conduit dans le cadre du programme qualité gestion des risques 2009–2013. Deux phases se sont succédées : une période test suivie par cinq blocs pilotes puis la généralisation de la check-list auprès des 34 équipes chirurgicales. Les constats posés à l’issue de la phase test ont permis d’établir des recommandations à destination de l’ensemble des équipes. Les points essentiels en sont les suivants : un comité de pilotage chargé de la mise en œuvre et du suivi doit être constitué, une communication structurée doit être réalisée vers l’ensemble des professionnels et des métiers du bloc opératoire en insistant sur les enjeux de la check-list, le ou les métiers coordonnateurs de la check-list doivent être définis et soutenus. Lors du déploiement, les équipes des blocs opératoires ont utilisé les outils mis à leur disposition. Un accompagnement personnalisé a été proposé, il a permis la rédaction d’un « guide d’utilisation de la check-list » qui décrit la réalisation de chacun des critères pour l’équipe concernée. Cette expérience nous a montré que la check-list implique une réflexion sur les pratiques et un renforcement de la communication dans l’équipe. Les dix critères de la check-list sont autant de verrous dont il faut expliquer le fonctionnement. Ce travail doit être réalisé en équipe lors de la phase d’appropriation. Ainsi, la check-list pourra devenir une démarche sécurité pérenne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The check-list (CL) “Safety in Operating Room” has been introduced in our teaching hospital since 2009, associated to a “Quality and Prevention of Risks” program. This introduction was carried out over two distinct phases. The first one was a pilot start including five OR, allowing us to draw firm recommendations on the best way to perform the introduction, followed by a generalization to the other operating room (OR). The recommendations were the followings: a pilot committee including all the professionals should be constituted before the onset of introduction, a dedicated communication should focus on the actual concerns and benefits, and finally, the person questioning other care givers and filling the form should be clearly identified and supported in the OR. Meanwhile a guide on the utilization of the CL in each surgical speciality was written, and a dedicated manager was in charge of the whole procedure. This experience raised several remarks. This implementation of the CL proved to be a cause of self-interrogation on our medical practices, and the opportunity to improve communication among the professionals of the OR. Indeed, the 10 items of the OR should be thought as the last check before the no-return point, which should be shared by anyone in the OR. If these conditions were fulfilled, the CL could be viewed as an actual improvement of safety in the OR. Otherwise, CL is just a supplementary form.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Check-list, Sécurité, Certification

Keywords : Surgical check-list, Health care safety, Certification


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 6

P. 484-488 - juin 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Check-list « Sécurité du patient au bloc opératoire » : une année d’expérience sur 40 000 interventions au centre hospitalier universitaire de Nice
  • F. Rateau, L. Levraut, A.-L. Colombel, J.-L. Bernard, J.-F. Quaranta, P. Cabarrot, M. Raucoules-Aimé
| Article suivant Article suivant
  • Déploiement de la check-list « Sécurité du patient au bloc opératoire » dans deux hôpitaux lorrains. Performances et difficultés
  • T. Gueguen, V. Coevoet, M. Mougeot, A. Pierron, D. Blanquart, M. Voicu, H. Bouaziz, G. Audibert, F. Empereur, P.-M. Mertes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.