Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traumatisme facial : quelle prise en charge des voies aériennes supérieures ? - 30/06/11

Doi : 10.1016/j.annfar.2011.03.021 
A. Sprunck , O. Collange, T. Pottecher, P. Diemunsch, B. Calon
Pôle anesthésie-réanimations chirurgicales–Samu-Smur, hôpital de Hautepierre, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1, avenue Molière, 67098 Strasbourg cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Nous rapportons le cas d’un jeune homme de 16ans qui a présenté un traumatisme grave avec délabrement hémorragique de toute l’hémiface droite au décours d’un accident de la voie publique. Lors de la prise en charge préhospitalière, le patient ne présentait pas de déficit neurologique ou de détresse respiratoire. Il était transporté en position assise et en ventilation spontanée jusqu’au service des urgences. Les constantes (pression artérielle, saturation pulsée en oxygène, fréquences respiratoire et cardiaque) étaient stables. Du service des urgences, le patient était rapidement emmené au bloc opératoire pour la réalisation d’une trachéotomie chirurgicale sous anesthésie locale et sédation. La trachéotomie s’est avérée impossible du fait de la position assise du patient, de son inconfort et d’une dégradation rapide de son état respiratoire. Le contrôle des voies aériennes supérieures a nécessité une intubation orotrachéale (IOT) potentiellement difficile par la perte des repères anatomiques et l’abondante présence de sang dans l’oropharynx. Néanmoins, l’IOT a été réalisée rapidement, la trachée ayant pu être repérée grâce au bullage produit par la ventilation spontanée. Après restauration d’une bonne hématose, le patient était placé en décubitus dorsal pour réaliser sans difficulté la trachéotomie sous anesthésie générale. Ce cas clinique souligne que la réalisation d’une trachéotomie chirurgicale sous anesthésie locale, dans une position inhabituelle et en urgence peut être difficile, voire impossible. Dans notre situation, l’IOT en position demi-assise sous sédation légère s’est révélée plus simple et plus efficace que la trachéotomie chirurgicale pour le contrôle des voies aériennes supérieures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

This is the case report of a 16-year-old male who suffered major facial trauma in a road traffic accident (unhelmeted scooter rider against signpost). During prehospital care, he was stable and awake. He was admitted to the emergency room of our university hospital and rapidly transferred, in a sitting position and breathing spontaneously, to the operating room for emergent surgical tracheostomy under local anaesthesia and sedation. This procedure turned out to be difficult (sitting position, patient uncooperative) and ventilatory compromise led us to intubate the patient without difficulties: indeed, supraphysiological mouth aperture (due to multifocal mandible fractures) and presence of supraglottic bubbling under spontaneous ventilation facilitated intubation in spite of major oropharyngeal bleeding. This allowed rapid restoration of adequate ventilation and tracheostomy was performed under standard conditions without further problems. This case report confirms the superiority of orotracheal intubation under light sedation over emergent tracheostomy in this type of situation, as stated under the SFAR guidelines.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Traumatisme facial, Intubation, Trachéotomie

Keywords : Facial, Trauma, Intubation, Tracheostomy


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 6

P. 521-524 - juin 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Complications infectieuses et cathéter périnerveux fémoral pour l’analgésie postopératoire : à propos de deux cas
  • F. Delfosse, P. Pronnier, T. Levent, M.-L. Coget, K. Blanckaert
| Article suivant Article suivant
  • Agenda

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.