Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cancers de l'oesophage cervical et thoracique supérieur : une même entité pathologique ? - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.anchir.2004.11.012 
G. Piessen, C. Mariette , J.P. Triboulet
Service de chirurgie digestive et générale, hôpital Claude-Huriez, CHU Place-de-Verdun, 59037 Lille cedex, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude. - Les cancers de l'oesophage cervical et thoracique supérieur sont considérés comme une même entité pathologique. Le but de notre travail était de comparer les résultats postopératoires et carcinologiques après chirurgie d'exérèse entre ces deux localisations.

Matériel et méthode. - Les résultats postopératoires et carcinologiques ont été comparés de façon rétrospective chez 155 patients ayant bénéficié d'une oesophagectomie pour cancer de l'oesophage cervical (groupe C, n=21) ou thoracique supérieur (groupe TS, n=134).

Résultats. - Les deux groupes étaient homogènes sur les variables démographiques, opératoires et anatomopathologiques. Les taux de mortalité et de morbidité postopératoires étaient, respectivement dans les groupes C et TS, de 4,8 et 10,4 % (p=0,413) et de 57,1 % et 50,7 % (p=0,585). Les taux de résection R0 et de récidive étaient respectivement de 61,9 % et 73,1 % (p=0,289) et de 50,0 et 51,1 % (p=0,941). Les taux de survie à cinq ans étaient respectivement de 0 % et de 35 % (p=0,098) pour la survie globale et de 0 et 49 % (p=0,047) dans la population R0. En analyse multivariée, la localisation cervicale du cancer était un facteur indépendant de mauvais pronostic (risque relatif=3,1, intervalle de confiance à 95 %=1,3-7,8, p=0,014).

Conclusion. - Le pronostic des cancers de l'oesophage cervical après exérèse curative est très mauvais. La chirurgie dans cette localisation devrait être réservée aux échecs de la radiochimiothérapie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Aim of the study. - Cervical and upper-third thoracic oesophageal carcinomas are considered as a single pathological entity. The aim of this study was to compare postoperative and oncological results after surgical resection in these two locations.

Material and methods. - Postoperative and oncological results were compared retrospectively in 155 patients who underwent surgery for carcinoma of the cervical (C group, n = 21) or upper-third thoracic (TS group, n = 134) oesophagus.

Results. - The two groups were comparable regarding the pre-, peroperative and histological data. Postoperative mortality and morbidity rates in the C and TS groups were 4.8% and 10.4% (P= 0.413) and 57.1 and 50.7% (P= 0.585), respectively. R0 resection and recurrence rates were 61.9% and 73.1% (P= 0.289) and 50.0% and 51.1% (P= 0.941), respectively. Five-year survival rates were 0% and 35% in the overall population (P= 0.098) and 0 and 49% in the R0 population (P= 0.047), respectively. By multivariate analysis, cervical location of the tumour was found to be an independent factor of poor prognosis (relative risk= 3.1, 95% confidence interval= 1.3-7.8, P= 0.014).

Conclusion. - Prognosis after surgical resection of cervical oesophagus carcinoma is very poor. Surgery in this location should be proposed in case of chemoradiation failure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chirurgie, Cancer, OEsophage cervical, OEsophage thoracique, Survie

Keywords : Surgery, Cancer, Cervical oesophagus, Thoracic oesophagus, Survival


Plan


© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 130 - N° 2

P. 86-91 - février 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La thyroïdectomie totalement endoscopique : Étude préliminaire portant sur 40 patients
  • P. Cougard, L. Osmak, P. Esquis, P. Ognois
| Article suivant Article suivant
  • Ulcère gastrique perforé : suture ou gastrectomie ?
  • E. Vibert, C. Boufflerd, J.-M. Régimbeau, F. Ménégaux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.