Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Nouveaux tests pour le diagnostic de la tuberculose - 08/07/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.12.012 
B. Ninet a , P. Roux-Lombard b , J. Schrenzel a, c , J.-P. Janssens d,
a Laboratoire de bactériologie, service de médecine de laboratoire, hôpital cantonal universitaire, 4, rue Gabrielle-Perret-Gentil, 1211 Genève 4, Suisse 
b Laboratoire d’immunologie et d’allergologie clinique, service d’immunologie et d’allergologie et service de médecine de laboratoire, hôpital cantonal universitaire, 4, rue Gabrielle-Perret-Gentil, 1211 Genève 4, Suisse 
c Service des maladies infectieuses, hôpital cantonal universitaire, 4, rue Gabrielle-Perret-Gentil, 1211 Genève 4, Suisse 
d Service de pneumologie, centre antituberculeux, hôpital cantonal universitaire, 4, rue Gabrielle-Perret-Gentil, 1211 Genève 4, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Au cours des dernières années, les techniques de biologie moléculaire sont devenues de plus en plus sensibles et rapides pour l’identification des tuberculoses des voies respiratoires, qu’elles soient positives ou non à l’examen microscopique direct. Les techniques d’amplification génique permettent aussi la détection rapide des résistances aux antituberculeux de première et deuxième ligne. La sensibilité de ces techniques pour des prélèvements d’origine non respiratoire reste à déterminer. Le diagnostic de l’infection tuberculeuse latente a aussi gagné en sensibilité, spécificité, et valeur prédictive positive, grâce aux tests au γ-interféron, qui tendent à remplacer – sauf pour les jeunes enfants – le test tuberculinique. Ces tests ont toutefois des limites qu’il est important de connaître, en particulier pour ce qui est de la distinction entre tuberculose active et latente, et de l’exclusion du diagnostic de tuberculose.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Over the last decade, molecular biology techniques for identifying mycobacteria in pulmonary secretions have become more and more sensitive and rapid, even in smear negative samples. Nuclear amplification techniques also allow the rapid detection of resistance to first or second line anti-tuberculous drugs. The sensitivity of these techniques for non respiratory samples is yet to be determined. The diagnosis of latent tuberculous infection (LTBI) has also increased in sensitivity, specificity and positive predictive value through the use of interferon-γ release assays (IGRAs), which are tending to replace the tuberculin skin test, except for children aged under five. These tests, however, do have limitations which are important for the clinician; especially their inability to distinguish active from latent tuberculosis and their inability, in most circumstances, to exclude a diagnosis of active TB.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Gamma interféron, PCR, Tuberculose, Diagnostic, Infection Tuberculeuse latente

Keywords : Nuclear Amplification Assays, Tuberculosis, Gamma Interferon Assays, Diagnosis, Latent tuberculosis Infection


Plan


© 2011  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 6

P. 823-833 - juin 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les pneumopathies infiltrantes aiguës : démarche diagnostique et approche thérapeutique
  • S. Feuillet, A. Tazi
| Article suivant Article suivant
  • Exacerbations de l’asthme chez la femme enceinte
  • A. Prudhomme, S. Frys, I. Tillie-Leblond

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.