Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Loan applications in adult patients with congenital heart disease: A French study - 27/07/11

Doi : 10.1016/j.acvd.2011.04.006 
Magalie Ladouceur a, , b , Bertrand Dugardin a, Stéphanie Gourdin a, Daniel Sidi b, Damien Bonnet b, Laurence Iserin a, b
a Adult congenital heart disease unit, department of cardiology, Georges-Pompidou European hospital, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
b Department of paediatric cardiology, centre de référence des malformations cardiaques congénitales complexes, M3C, Necker, Paris, France 

Corresponding author. Fax: +33 1 56 09 26 64.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Improvements in the treatment of children with congenital heart disease have led to most of these patients reaching adulthood. Despite the increase in lifespan, very little is known about their quality of life – in particular, their ability to obtain a mortgage or consumer loan.

Aim

To investigate the outcome of mortgage and loan applications made by adults with differential severities of congenital heart disease.

Methods

Four hundred and seventy-six patients were invited to participate in a questionnaire-based interview by phone. Of these patients, one hundred and forty-two responded. Respondents were classified into three categories (‘significant’, ‘complex’ and ‘mild’) based on congenital heart disease severity according to the Bethesda conference.

Results

Ninety patients (64%) had applied for loans; 17 (16.5%) did not report their heart disease to the insurance company, 13 were refused insurance and 39 were asked to pay surplus fees. The imposed fees concerned patients classified in the ‘significant’ and ‘complex’ groups (P<0.0001 and P<0.003, respectively, compared with those classified in the ‘mild’ group). Age, sex, other diseases, cardiovascular risk factors and duration of the loan had no influence on loan application outcomes.

Conclusion

Adults with congenital heart disease are considerably more likely to have difficulty obtaining a mortgage or loan, independent of their congenital heart disease severity. Moreover, despite an increased obtainment of a loan in patients classified as ‘mild’, the refusal rates were identical for patients classified as having ‘significant’ or ‘complex’ congenital heart disease, although their prognosis is different.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Les progrès dans la prise en charge des enfants atteints d’une cardiopathie congénitale ont conduit la majorité de ces patients jusqu’à l’âge adulte. Malgré l’augmentation de leur espérance de vie, peu de données existent sur leur qualité de vie, en particulier sur leur accès à l’assurance d’un prêt.

But

Étudier les résultats des demandes de prêt effectuées par des patients atteints de cardiopathie congénitale de gravité différente.

Méthode

Quatre cent soixante-seize patients ont été contactés pour répondre à un questionnaire concernant leur demande de prêt. Parmi eux, 142 ont répondu. Ces patients ont été classés en trois catégories en fonction de la complexité de leur cardiopathie congénitale, selon la conférence de Bethesda (cardiopathie congénitale « minime », « significative » et « complexe »).

Résultats

Parmi les patients interrogés, 90 (64 %) ont effectué une demande de prêt, 17 (16,5 %) n’ont pas déclaré leur cardiopathie à la compagnie d’assurance, 13 ont eu des refus d’assurance et 39 des tarifs majorés. Cela concernait surtout les groupes de patients avec des cardiopathies congénitales « significatives » et « complexes » (p<0,0001 et p<0,003, respectivement). L’âge, le sexe, la notion d’autres maladies, les facteurs de risque cardiovasculaires et la durée de l’emprunt n’avaient pas d’influence sur les résultats des demandes de prêt.

Conclusion

Malgré une amélioration de l’accès à l’assurance pour les patients avec une cardiopathie congénitale simple, le taux de refus reste le même pour les patients avec une cardiopathie congénitale de complexité intermédiaire ou sévère bien que leur pronostic diffère.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Grown-up congenital heart disease, Insurance, Quality of life

Mots clés : Cardiopathie congénitale de l’adulte, Assurance, Qualité de vie

Abbreviations : AERAS, CHD, INSEE


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 104 - N° 6-7

P. 375-380 - juin 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pregnancy in women with heart disease in sub-Saharan Africa
  • Maboury Diao, Adama Kane, Mouhamadou Bamba Ndiaye, Alassane Mbaye, Malick Bodian, Mouhamadoul Mounir Dia, Moustapha Sarr, Abdoul Kane, Jean-Jacques Monsuez, Serigne Abdou Ba
| Article suivant Article suivant
  • Assessment of cardiovascular risk in primary care patients in France
  • Éric Bruckert, Geneviève Bonnelye, Florence Thomas-Delecourt, Lucas André, Pierre-Henri Delaage

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.