Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Réinterventions pour complications et séquelles d'oesophagoplastie colique - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.anchir.2005.02.011 
S. Cherki a, , J.Y. Mabrut a, M. Adham a, E. De La Roche a, C. Ducerf a, C. Gouillat b, P. Berard b, J. Baulieux a
a Service de chirurgie générale et digestive et de la transplantation hépatique, hôpital de la Croix-Rousse, 103, rue de la Croix-Rousse, 69317 Lyon cedex 04, France 
b Service de chirurgie générale, hôpital hôtel-Dieu, 1, place de l'Hôpital, 69288 Lyon cedex 02, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif. - Rapporter une série de 17 patients opérés pour une complication d'oesophagoplastie colique, en évaluant les modalités thérapeutiques et les résultats immédiats et à distance.

Patients et méthodes. - De 1985 à 2003, 17 patients d'âge moyen 50 ans (extrêmes : 23-76) ont été réopérés pour une complication après coloplastie pédiculisé sur les vaisseaux coliques supérieurs gauches. La pathologie initiale était une ingestion de caustique (n=7), un cancer (n=6), une perforation de l'oesophage (n=2), un lymphome gastrique (n=1) et une fistule oesotrachéale (n=1). La coloplastie avait été réalisée 13 fois de première intention et quatre fois de deuxième intention après échec d'un premier montage. Neuf patients ont été opérés initialement dans un autre service et nous ont été adressés secondairement. Les indications de réintervention étaient : une nécrose de la coloplastie dans huit cas (47 %) ou une sténose dans neuf cas (53 %). Toutes les nécroses ont été réopérées dans les dix jours postopératoires.

Résultats. - Les nécroses ont été traitées par ablation partielle (n=5) ou totale (n=3) de la coloplastie. Les sténoses ont été traitées par résection-anastomose (n=3), coloplastie droite (n=2), plastie colique d'élargissement (n=2), lambeau libre antébrachial (n=1) et lambeau tubulisé de grand dorsal (n=1). La mortalité au 30e jour postopératoire a été de 12 % (n=2) et la morbidité de 66 %. Les décès n'ont concerné que des patients réopérés pour nécrose. Onze patients (65 %) ont gardé ou récupéré la continuité digestive (dont les 9 patients opérés pour sténose) et huit (73 %) mangent normalement. Quatre patients opérés pour nécrose sont décédés avant rétablissement de la continuité et deux patients sont en attente de rétablissement.

Conclusion. - Le choix du côlon comme substitut oesophagien n'est pas dénué de risque. Si les réinterventions pour sténose permettent aux patients de reprendre une alimentation normale, les réinterventions pour nécrose sont grevées d'une mortalité élevée et d'un faible taux de rétablissement secondaire de la continuité digestive. La restauration de la continuité digestive nécessite un éventail d'interventions complexes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Aim of the study. - To report a series of 17 patients operated for a complication oesophagocoloplasty, with evaluation of therapeutic modalities, and both early and distant results.

Materials and method. - From 1985 to 2003, 17 patients with a mean age of 50 years (range: 23-76) were reoperated after coloplasty pediculated on left superior colic vessels. Initial diseases were caustic ingestion (N=7), cancer (N=6), oesophageal perforation (N=2), gastric lymphoma (N=1) and oesotracheal fistula (N=1). Coloplasty has been performed as a first-intent procedure in 13 cases and as a second-intent procedure after failure of a previous operation in 4 cases. Nine patients were initially operated in another center and were subsequently referred in our unit. Complications needing reoperation were graft necrosis in 8 cases (47%) and stricture in 9 cases (53%). All patients with necrosis were reoperated within the 10 first postoperative days.

Results. - Necroses were treated by complete (N=5) or partial (N=3) resection of the coloplasty. Strictures were treated by resection-reanastomosis (N=3), right ileocoloplasty (N=2), colic stricturoplasty (N=2), a free antebrachial flap (N=1) and a tubulized latissimus dorsi myocutaneous pedicled flap (N=1). The 30-day mortality rate was 12% (N=2) and the overall morbidity rate was 66%. All deaths occurred after reoperation for necrosis. Eleven patients (65%) kept or recovered digestive continuity (including the 9 with stenosis) and 8 (73%) eat normally. Four patients with transplant necrosis died before reestablishment. Four patients operated for necrosis died before restoration of digestive continuity and 2 patients are still awaiting restoration.

Conclusion. - Use of colon as an oesophageal substitue is risky. Reoperations for stenosis allows satisfactory oral feeding, while reoperation for necrosis is associated with both high early mortality and a low rate of restoration or digestive continuity. This later requires a range of complex surgical procedures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Coloplastie, Complications, Oesophagoplastie, Cancer de l'oesophage

Keywords : Coloplasty, Complications, Oesophagocoloplasty, Oesophageal cancer


Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 130 - N° 4

P. 242-248 - avril 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intégration et apposition osseuses des biomatériaux orthopédiques métalliques poreux et non poreux
  • F. Likibi, M. Assad, C. Coillard, G. Chabot, C.-H. Rivard
| Article suivant Article suivant
  • Comment traiter un kyste hydatique du foie non compliqué ?
  • C. Dziri, K. Haouet, A. Zaouche, A. Fingerhut

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.