Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement par la protéine C activée : expérience à propos de 23 patients dans un contexte périopératoire - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.annfar.2005.02.014 
A. Maurice , P. Seguin, D. Aguillon, C. Chanavaz, Y. Mallédant
Service de réanimation chirurgicale, CHU Pontchaillou, 2, rue Henri-Le-Guillou, 35033 Rennes cedex 09, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif. - Évaluer les prescriptions de protéine C activée (PCa) dans une unité de réanimation chirurgicale.

Type de l'étude. - Étude prospective observationnelle.

Patients et méthodes. - Tous les patients traités par PCa pendant 20 mois dans un contexte périopératoire.

Résultats. - Un total de 23 patients a été traité par PCa. L'origine du sepsis était une péritonite (14 patients), une surinfection de pancréatite (n=3), une médiastinite (n=2), un urosepsis, une cellulite cervicofaciale, une pneumopathie postopératoire, une infection de cathéter. Dans deux cas, la péritonite était associée à une pleurésie purulente, et dans deux autres cas à une cellulite pariétale. L'âge était de 69±13 ans. Les scores d'IGS II et le LODS étaient respectivement de 59±13 et 7±3. Le nombre de dysfonctions d'organe était de 3,3±1,0. Un choc septique était présent dans 91 % des cas imposant l'usage des catécholamines pendant une durée de 87±64 heures. Une bactériémie était présente chez 43 % des malades et 52 % recevait un traitement concomitant par hémisuccinate d'hydrocortisone. Les durées de séjour en réanimation et hospitalière étaient respectivement de 15±16 jours et de 34±38 jours. La mortalité à j28 était de 35 %. Deux saignements significatifs pendant la perfusion de PCa ont nécessité, pour l'un, la transfusion de cinq culots érythrocytaires et pour l'autre, une reprise chirurgicale avec transfusion de trois culots érythrocytaires.

Conclusion. - Dans le cadre d'une prise en charge globale du sepsis sévère, cette étude observationnelle montre une réduction de 30 % de la mortalité prédite par l'IGS II sans majoration du risque hémorragique en contexte périopératoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective. - To evaluate the use of activated C protein (ACP) in a Surgical Intensive Care Unit.

Study design. - A prospective observational study.

Patients and methods. - All patients receiving ACP during 20 months in the operative period.

Results. - Twenty-three patients were treated by ACP. The origin of sepsis was peritonitis (n=14), infected pancreatitis (n=3), mediastinitis (n=2), one urologic sepsis, one facial cellulitis, one catheter related infection, and one postoperative pneumonia. In two cases, the peritonitis was associated with a pleuretic infection, and in two other cases with parietal cellulites. Mean age was 69±13 years. Severities evaluated by SAPS II, LODS were 59±13 and 7±3, respectively. Mean number organ dysfunction was 3.3±1.0. Septic shock was present in 91% with concomitant use of catecholamines for a mean period of 87±64 hours. Bacteraemia was present in 43% of the patients. A treatment with hydrocortisone was associated in 52% of the patients. The ICU and hospital lengths of stay were 15±16 days, and 34±38 days, respectively. Mortality at day 28 was 35%. Two significant bleeding were observed, one requiring red blood cell transfusion and the other one a surgical control of the bleeding associated with red blood cell transfusion.

Conclusion. - With global management of severe sepsis, including the use of activated C Protein, this prospective observational study showed a 30% reduction of the predicted mortality by SAPS II scoring without significant increase of bleeding episodes in a surgical context.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sepsis, Chirurgie, Protéine C activée

Keywords : Sepsis, Septic shock, Operative period, Activated C protein, Risk of bleeding


Plan


© 2005  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 4

P. 343-346 - avril 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La décontamination digestive sélective : le feu reste à l'orange
  • H. Dupont
| Article suivant Article suivant
  • Prescription des héparines de bas poids moléculaire en chirurgie vasculaire : résultats de l'enquête Ephebe
  • G. Godet, J-G. Kretz, T. Cristea

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.