Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Facteurs liés à l’absence de proposition de dépistage du VIH-sida et des hépatites B et C aux immigrés en situation de précarité - 06/08/11

Doi : 10.1016/j.respe.2011.01.007 
L. Rigal a, , b, c, d , C. Rouessé a, A. Collignon e, A. Domingo e, F. Deniaud a, e
a Département de médecine générale, faculté de médecine, université Paris-Descartes, 75014 Paris, France 
b Équipe genre, santé sexuelle et reproductive, centre de recherche en épidémiologie et santé des populations, Inserm CESP, U1018, 94807 Villejuif, France 
c Université Paris-Sud, UMRS 1018, 94807 Villejuif, France 
d Institut national des études démographiques, 94807 Villejuif, France 
e Direction de l’action sociale de l’enfance et de la santé, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

Underprivileged immigrants from endemic areas cumulate risk factors for infections by HIV-AIDS and hepatitis B and C. Free primary care consultations are available to them in the four health centers of the city of Paris. The objective of our study was to identify socio-demographic and medical factors related to the lack of screening proposition for HIV-AIDS and hepatitis B and C to new immigrant patients in these centers in 2003.

Methods

For each disease, the absence of screening proposition was analyzed according to geographical origin, length of stay in France, type of accommodation, type of health insurance and symptom motivating the encounter in logistic mixed models adjusted on sex and age.

Results

About 500 patients were included in the analysis. Three-quarters of them were male and from Sub-Saharan Africa. They were 36years old on average. Half of them lived in shelters for homeless or immigrants. Their median stay lasted two years. They rarely came for screening (1%), sometimes for asthenia (6%) and two-thirds of them for uro-genito-digestive signs. The results were similar for the three screenings. The lack of screening proposition was about 45% and varied significantly between physicians. Factors significantly associated with the lack of screening proposition were: coming from non-Sub-Saharan Africa (especially from North Africa and Middle East; OR=1.7 to 3.6) and having a health insurance (OR=2.4 to 2.6) regardless of the disease; being a female (OR=2.0 to 2.3) in the case of hepatitis; and having a length of stay in France greater than or equal to five years (OR=1.9) for hepatitis B.

Conclusions

Our results should encourage practitioners to provide more screening to underprivileged immigrants and draws attention to immigrants from non-Sub-Saharan origin and those with health insurance. Factors that might explain doctor and gender-related variability observed in hepatitis are highlighted.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Position du problème

Les immigrés issus des zones d’endémie et en situation de précarité cumulent les facteurs de risque d’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH-sida) et les hépatites B et C. Des consultations de premier recours gratuites leur sont accessibles dans quatre centres médicosociaux (CMS) parisiens. L’objectif de cette étude était d’identifier les facteurs sociodémographiques et médicaux liés à l’absence de proposition de dépistage du VIH-sida et des hépatites B et C aux immigrés primo-consultants dans ces centres en 2003.

Méthodes

Pour chaque virose, l’absence de proposition de dépistage a été analysée en fonction de l’origine géographique, de la durée de séjour, du type d’hébergement, de la couverture sociale et du motif de consultation, dans des modèles logistiques mixtes ajustés sur le sexe et l’âge.

Résultats

Les quelque 500 patients inclus dans l’analyse étaient pour les trois-quarts de sexe masculin et d’origine subsaharienne. Âgés de 36ans en moyenne et hébergés pour moitié en foyers de sans domicile fixe ou de migrants, ils avaient une durée médiane de séjour en France de deux ans et consultaient rarement pour dépistage (1 %), parfois pour asthénie (6 %) et dans un tiers des cas pour des signes abdo-génito-urinaires. Les résultats étaient similaires pour les trois dépistages. L’absence de proposition de dépistage s’élevait à environ 45 % et variait significativement entre les médecins. Les facteurs significativement liés à l’absence de proposition de dépistage étaient : l’origine non subsaharienne (en particulier d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient ; OR=1,7 à 3,6,) et le fait d’avoir une couverture sociale (OR=2,4 a 2,6) quelle que soit la virose ; le sexe féminin (OR=2,0 à 2,3) dans le cas des hépatites et la durée de séjour supérieure ou égale à cinq ans (OR=1,9) pour l’hépatite B.

Conclusions

Nos résultats doivent encourager les praticiens à proposer davantage de dépistages aux immigrés précaires, en ayant une attention particulière à ceux d’origine non subsaharienne et à ceux ayant une couverture sociale. Ils invitent à réfléchir aux facteurs médecins qui pourraient expliquer la variabilité inter-médecin et aux inégalités de sexe observées dans le dépistage des hépatites.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : HIV infection, Hepatitis B, Hepatitis C, Emigrants and immigrants, Medically uninsured, Poverty

Mots clés : Infection VIH, Hépatite B, Hépatite C, Émigrés et immigrés, Absence de couverture sociale, Pauvreté


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 59 - N° 4

P. 213-221 - août 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Propriété des données et baisse de la fertilité. À propos d’un conflit dano-danois… qui nous concerne tous
  • Alfred Spira
| Article suivant Article suivant
  • Gender and age disparities in the associations of occupational factors with alcohol abuse and smoking in the French working population
  • S. Legleye, M. Baumann, P. Peretti-Watel, F. Beck, N. Chau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.