Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge du cancer colique en occlusion - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.anchir.2004.12.011 
A. Rault , D. Collet, A. Sa Cunha, D. Larroude, F. Ndobo'Epoy, B. Masson
Service de chirurgie digestive, CHU de Bordeaux, hôpital Haut-Lévéque, avenue de Magellan, 33604 Pessac cedex, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction. - Le cancer colique en occlusion est une pathologie grave car elle survient le plus souvent chez des personnes âgées et altérées. Le but de notre étude est de connaître la morbimortalité des interventions réalisées en urgence pour cette pathologie.

Patients et méthode. - Il s'agit d'une étude rétrospective effectuée entre le 1er janvier 1998 et le 31 décembre 2003 incluant 22 patients opérés en urgence pour occlusion colique par adénocarcinome. L'occlusion était définie par l'absence complète de gaz et de selles pendant au moins 24 heures associée à des niveaux hydroaériques coliques.

Résultats. - L'âge moyen était de 69 ans. Vingt patients (91 %) ont été opérés d'emblée, deux patients ont bénéficié d'un stent colique. Les interventions réalisées ont été : onze colectomies gauches (50 %) avec anastomose colorectale avec trois lavages coliques peropératoires, trois colectomies droites (14 %) avec anastomose iléotransverse dans deux cas (67 %), six interventions de Hartmann (27 %), une colectomie totale avec anastomose iléorectale, une colostomie latérale. La mortalité était de 27 % (44 % si âge>75 ans) : cinq défaillances multiviscérales postopératoires, une ischémie digestive. La morbidité était de 23 % : deux fistules anastomotiques, un choc septique postopératoire, une défaillance cardiorespiratoire. Le taux de survie à deux ans était de 61 % et de 47 % à cinq ans. La médiane de survie était de 24 mois.

Conclusion. - Notre étude confirme la gravité du cancer colique en occlusion liée à l'âge avancé des patients et au mauvais terrain sur lequel cette pathologie survient. La priorité est au rétablissement de la perméabilité colique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction. - Management of obstructed colonic carcinomas is a surgical challenge because it happens more often in elderly patients. The aim of our study is to assess mortality and morbidity rates of procedures performed in emergency for this pathology.

Patients and method. - Between January 1st, 1998 and December 31st 2003, 22 patients underwent an emergency procedure for obstructive colonic obstruction due to an adenocarcinoma. Obstruction was defined as an emesis, distension on examination, no gas or stool since 24 hours and confirmatory plain radiograph film.

Results. - Twenty patients (91%) underwent surgical procedure and two others received a colonic stent. Eleven patients (50%) underwent left colonic resection and intraoperative colonic cleansing was undertaken in 3 of these patients. One patient underwent a lateral colostomy, three patients (14%) underwent a right colectomy. A Hartmann's procedure was performed in six cases (27%). Morbidity occurred in 23% (50% were from anastomotic complication). Mortality rate was 27% (44% if aged more than 75 years old) (one superior mesenteric ischemia, and five heart and respiratoy failures). Two-year survival rate was 61% and five year survival rate was 47%. Median survival was 24 months.

Conclusion. - Our study confirms that obstructed colonic cancer has a bad prognosis because it happens in elderly and not healthy patients. Priority must be given to the restoration of colonic permeability.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Occlusion Colique, Cancer colique, Colostomie, Colectomie, Intervention de Hartmann

Keywords : Colonic obstruction, Colonic adenocarcinoma, Colostomy, Colectomy, Hartmann's procedure


Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 130 - N° 5

P. 331-335 - juin 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Irrigations coliques antérogrades avec colostomie périnéale comme alternative après résection abdominopérinéale pour cancer du bas rectum
  • F. Penninckx, A. D'Hoore, A. Vanden Bosch
| Article suivant Article suivant
  • Résection antérieure avec anastomose colorectale sous-péritonéale. Drainer ou ne pas drainer ?
  • F. Bretagnol, K. Slim, J.-L. Faucheron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.