Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête téléphonique sur les pratiques cliniques d'analgésie pour les actes invasifs chez les patients sédatés en réanimation en Île-de-France - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.annfar.2005.03.042 
E. Brocas , M. Adam, A. Alonso, D. Perrin-Gachadoat, S. Thierry, A. Tenaillon
Service de réanimation polyvalente, centre hospitalier Sud-Francilien, site Louise-Michel, 91080 Evry-Courcouronnes, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le but de ce travail était de faire un état des lieux en Île-de-France des pratiques concernant l'analgésie des procédures invasives chez les patients sédatés de réanimation. Il s'agissait d'une étude observationnelle : enquête téléphonique par questionnaire auprès d'un médecin senior de 30 services de réanimation d'Île-de-France tirés au sort. Au total, 22 réanimations polyvalentes, quatre réanimations médicales et quatre réanimations chirurgicales ont participé. La sédation utilisait un morphinique dans tous les services. L'évaluation de la douleur ne faisait appel à un score spécifique d'évaluation chez le patient sédaté que dans quatre services. Il n'y avait de protocole écrit que dans trois services. Les actes considérés comme très invasifs réalisés chez les patients sédatés étaient le plus souvent précédés d'une analgésie (pose de cathéters, drainage thoracique, fibroscopie). En revanche, les prélèvements sanguins et les aspirations trachéales étaient rarement précédés d'une analgésie. Les scores spécifiques d'évaluation de la douleur étaient peu utilisés. Contrairement aux recommandations, l'analgésie n'était pas systématique avant un geste douloureux et rarement soumise à un protocole.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

To assess the practice of analgesia for invasive procedures in critically ill sedated patient in Île-de-France (French area including Paris). Observational study: phone survey using a standard questionnaire. Only one senior physician in each of 30 intensive care unit (ICU) was questioned. Baseline sedation included systematic analgesia with narcotics in all ICUs. Only 4 physicians declared using a specific pain scale for sedated patients. Only 3 ICUs used written protocols. Procedures, which were thought to be most invasive (catheterization, pleural drainage, fibroscopy) were in most cases preceded by analgesia, but this was seldom the case for less painful events (venous or arterial puncture, tracheal suctioning). Specific pain scales are still underused. In contrast with current guidelines, analgesia for invasive procedures is not systematic but depends on subjective opinions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Analgésie, Actes invasifs, Sédation, Réanimation

Keywords : Analgesia, Invasive procedure, Sedation, Intensive care unit


Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 6

P. 656-658 - juin 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le soluté de Ringer : un standard « isotonique » discutable
  • M.G. Kees, H. Schlotterbeck, R. Passemard, T. Pottecher, P. Diemunsch
| Article suivant Article suivant
  • Trachéotomie et traumatisme crânien grave : pour qui ? Pourquoi ? Quand ? Comment ?
  • I. Richard, M.-A. Hamon, A.-L. Ferrapie, J. Rome, P. Brunel, J.-F. Mathé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.