Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Spasticité : intérêt du testing par anesthésie locorégionale et blocs thérapeutiques - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.annfar.2005.03.015 
E. Viel a, c, , F. Pellas b, J. Ripart a, J. Pélissier b, J.-J. Eledjam c
a Département d'anesthésie et centre de la douleur, hôpital Caremeau, CHU, 30029 Nîmes, France 
b Département de médecine physique et rééducation, groupe hospitalo-universitaire Caremeau, CHU, 30029 Nîmes cedex 09, France 
c Département d'anesthésie-réanimation B, centre hospitalier universitaire, 34295 Montpellier cedex 05, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La contracture spastique de divers groupes musculaires représente une source classique de douleur et d'invalidité qui obère les possibilités de réhabilitation et d'autonomisation des patients. Les blocs-test locorégionaux et les blocs neurolytiques peuvent être réalisés au niveau de la plupart des troncs et plexus périphériques des membres. Leur utilisation pour traiter la spasticité douloureuse reconnaît l'essentiel de ses indications dans le traitement des séquelles spastiques des hémiplégies et des paraplégies : accident vasculaire cérébral, traumatismes cranioencéphaliques et rachidiens, comas chroniques, maladies dégénératives (sclérose en plaques...) et infirmité motrice d'origine cérébrale (IMOC). Les techniques de repérage par stimulation nerveuse électrique, identiques aux techniques employées en anesthésie locorégionale, améliorent le taux de succès par comparaison aux techniques classiques, « à l'aveugle », jusque là utilisées par les médecins rééducateurs. Quatre sites nerveux périphériques sont couramment abordés : l'anse des pectoraux, les nerfs médian, obturateur et tibial. L'indication est l'existence d'une spasticité fonctionnellement gênante et douloureuse ou compromettant la réalisation de l'acte moteur et/ou susceptible d'entraîner des attitudes articulaires vicieuses. Les effets adverses sont rares. Une douleur locale de durée brève lors de l'injection est possible mais aucune altération de la commande motrice volontaire n'a été observée dans notre série, ni d'altération clinique de la sensibilité. Les blocs neurolytiques représentent une approche simple, efficace et de coût peu élevé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Peripheral nerve blockade is one of the therapeutic possibilities to treat spasticity of various muscles. Percutaneous nerve stimulation allows accurate location of nerves and neurolysis can be performed using intraneural injection of 65% ethanol or 5 to 12% phenol. Spastic contraction of various muscle groups is a common source of pain and disability which prevents from having efficient rehabilitation. Test-blocks as well as neurolytic blocks are possible in most of motor nerves of the upper and lower limbs and main indications are spastic sequelae of stroke and spinal trauma but also of multiple sclerosis, cerebral palsy and chronic coma. The use of percutaneous nerve stimulation allows accurate location and four nerves are more frequently treated: pectoral nerve loop, median, obturator and tibial nerves. In patients with spasticity of the adductor thigh muscles, nerve blocks are performed via a combined approach using fluoroscopy and nerve stimulation to identify the obturator nerve. No complications occurred and minor side effects are transient painful phenomena during injection. These approaches proved to be accurate, fast, simple, highly successful and reproducible. Percutaneous neurolytic procedures should be done as early as possible, as soon as spasticity becomes painful and disabling in patients with neurological sequelae of stroke, head trauma or any lesion of the motor neuron.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Spasticité, Douleur, Neurolyse chimique : alcool, Blocs nerveux périphériques : neurostimulation

Keywords : Spasticity, Pain, Chemical neurolysis: alcohol, Peripheral nerves blocks: neurostimulation


Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 6

P. 667-672 - juin 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Spasticité. Physiothérapie, mesures préventives et traitements
  • S. Gay, G. Egon
| Article suivant Article suivant
  • Potentiels évoqués et évolution post-traumatique
  • J.-M. Guérit

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.