Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Santé publique et traumatismes crâniens graves. Aspects épidémiologiques et financiers, structures et filières de soins - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.annfar.2005.03.029 
J.-F. Mathé a, , I. Richard b, J. Rome a
a Service de médecine physique et réadaptation, hôpital St-Jacques, CHU, 44093 Nantes cedex, France 
b Service de médecine physique et réadaptation, CRRRF Les-Capucins, 49024 Angers cedex 02, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La prise en charge des traumatisés crâniens graves est un problème d'actualité. L'importance de cette pathologie en termes de mortalité et de morbidité en fait un véritable fléau et un grand problème de santé publique. Les causes restent dominées par les accidents de la voie publique, mais les chutes des personnes âgées prennent une place non négligeable. Dans les deux cas, des mesures préventives sont possibles et efficaces. On dénombre en France environ 150 000 traumatisés crâniens (TC) chaque année. Ce sont à peu près 8000 décès et 4000 comas annuels. Il y a actuellement en France plus de 30 000 TC vivant avec des séquelles graves. La prise en charge de ces blessés fait appel à des compétences très spécifiques et variées. Le parcours hétérogène du ramassage à la réinsertion doit reposer sur un fil conducteur faisant qu'à chaque étape on ne puisse pas ignorer et travailler pour les suivantes. C'est ce que l'on appelle une « filière de soins ». Les différents acteurs du champ sanitaire (Samu, réanimation, neurotraumatologie, rééducation neurologique) ont été réunis avec les acteurs du champ médicosocial pour participer à l'élaboration de la circulaire du 18 juin 2004. Cette circulaire définit les fonctions de chacun dans le contexte d'une organisation en filière et réseaux. C'est une première dans le domaine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The management of persons with traumatic brain injury affects a large spectrum of interventions from acute phase to the hospital discharge and the return to community. The incidence of brain injuries on mortality and morbidity constitutes a serious problem in front of the Health Administration. The traffic accidents remain the main cause but the falls in elderly are increasing. In the both cases preventive measures can be efficiency. In France, each year, there are about 150,000 new cases, 8000 of them will be dead and 4000 with coma. It is likely that 30,000 persons are living to day with important sequela of a brain injury. The management requires various types of interventions, each of them with specific and specialized techniques. It is necessary to have an overview of the problem and to work together in a comprehensive network. So French Health Ministery has just published an official note to precise some directives and co-ordination of the different interventions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Traumatisme crânien, Coma traumatique, Glasgow outcome scale (GOS), Devenir des TC, Filière de soins

Keywords : Brain injury, Traumatic coma, Glasgow Outcome Scale GOS, Community reintegration, Care network


Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 6

P. 688-694 - juin 2005 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.