Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Concentration of the first eigenfunction for a second order elliptic operator - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.crma.2005.06.035 
David Holcman a , Ivan Kupka b
a Department of Mathematics, Weizmann Institute of Science 76100 Rehovot, Israel 
b Département de mathématiques, 175, rue du Chevaleret, 75013 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

We study the semi-classical limits of the first eigenfunction of a positive second order operator on a compact Riemannian manifold when the diffusion constant goes to zero. We assume that the first order term is given by a vector field b, whose recurrent components are either hyperbolic points or cycles or two dimensional torii. The limits of the normalized eigenfunctions concentrate on the recurrent sets of maximal dimension where the topological pressure [Y. Kifer, Principal eigenvalues, topological pressure and stochastic stability of equilibrium states, Israel J. Math. 70 (1990) (1) 1-47] is attained. On the cycles and torii, the limit measures are absolutely continuous with respect to the invariant probability measure on these sets. We have determined these limit measures, using a blow-up analysis. To cite this article: D. Holcman, I. Kupka, C. R. Acad. Sci. Paris, Ser. I 341 (2005).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Nous étudions sur une variété Riemannienne compacte, les limites semiclassiques de la première fonction propre associée à un opérateur positif du second ordre positif divers quand la constante de diffusion tend vers zéro. Nous supposons que le terme dʼordre un est un champ de vecteur b, dont les ensembles récurrents sont des points hyperboliques ou des cycles ou des tores à deux dimensions. Les limites de la fonction propre normalisée sont concentrées sur les ensembles récurrents de dimension maximale où la pression topologique est atteinte. Sur le cycles et les tores, les mesures limites sont absolument continues par rapport à la mesure de probabilitè invariante par b. Nous avons déterminé ces limites en utilisant une analyse de type blow-up. Pour citer cet article : D. Holcman, I. Kupka, C. R. Acad. Sci. Paris, Ser. I 341 (2005).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan

Plan indisponible

© 2005  Académie des sciences. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 341 - N° 4

P. 243-246 - août 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une méthode des sur et sous solutions améliorée
  • Philippe Delanoë
| Article suivant Article suivant
  • Détermination du rang des tissus du plan et autres invariants géométriques
  • Olivier Ripoll

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.