Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Curage ganglionnaire dans le cancer de la prostate - 01/01/05

[41-304]  - Doi : 10.1016/S1283-0879(05)41166-X 
M. Schumacher, M.D., F.-C. Burkhard, M.D., U.-E. Studer, M.D.
Département d'urologie, Hôpital universitaire de Berne, Inselspital, CH 3010 Berne, Suisse 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Techniques chirurgicales - Urologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

L'importance de la lymphadénectomie pelvienne pour un cancer cliniquement localisé de la prostate est controversée. La lymphadénectomie pelvienne apporte néanmoins d'importantes informations concernant le pronostic de la maladie (nombre de ganglions lymphatiques positifs, volume tumoral, perforation extracapsulaire des ganglions atteints), informations qui ne pouvaient jusqu'à présent être obtenues par une autre méthode. Il n'existe toutefois pas de consensus sur les patients qui devraient bénéficier d'une lymphadénectomie pelvienne et sur l'extension que celle-ci devrait avoir. Beaucoup de chirurgiens se basent sur des nomogrammes afin d'effectuer ou d'omettre le curage ganglionnaire. D'après ces nomogrammes, les patients avec des valeurs de la prostate specific antigen (PSA)<10 ng/ml et un score de Gleason<7 ont un très faible risque de métastases ganglionnaires, et c'est précisément pour cette raison qu'un doute concernant le bénéfice d'une lymphadénectomie pelvienne persiste.[1] D'un autre côté, ces nomogrammes se basent pour la plupart sur les résultats d'une lymphadénectomie standard (veine iliaque externe et fosse obturatrice) et comportent donc le risque d'être imprécis. En plus, un bénéfice thérapeutique potentiel d'un curage ganglionnaire étendu peut être attendu, bien que cela ne soit pas encore clairement documenté, ceci étant en partie dû au cours bénin de la maladie. Dans d'autres maladies tumorales (cancer d'estomac, cancer du sein, cancer colorectal, cancer de la vessie), la survie et la stadification dépendent au contraire du nombre de ganglions enlevés et donc de l'étendue de la lymphadénectomie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lymphadénectomie, Cancer de la prostate, Stadification, Score de Gleason, Curage ganglionnaire

Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.