Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évolution de la prise en charge de la pathologie surrénalienne depuis l'avènement de la laparoscopie. Une étude rétrospective de 220 patients - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.anchir.2005.03.011 
J.C. Lifante, A. Cenedese, J.M. Fernandez Vila, J.L. Peix
Service de chirurgie endocrinienne et digestive, centre hospitalier Lyon Sud, 165, rue du grand-Revoyet, 69495 Pierre-Bénite 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Communication présentée à l'Académie nationale de chirurgie au cours de la séance du 21 avril 2004

Résumé

But de l'étude. - Depuis son introduction en 1992, la surrénalectomie laparoscopique s'est imposée comme le gold standard dans la plupart des indications. Notre étude a pour but de vérifier si cette nouvelle technique n'avait pas modifié les indications chirurgicales.

Patients et méthodes. - Entre 1994 et 2003, nous avons réalisé 220 surrénalectomies dont 179 par laparoscopie. Il s'agissait de 137 femmes et de 83 hommes d'âge moyen de 53 ans (15 à 83 ans).

Résultats. - Les indications se répartissaient de la manière suivante : hypercortisolisme 18 %, phéochromocytome 31 %, hyperaldostéronisme primaire 16 %, incidentalome 21 % et tumeurs malignes 13 %. Une coelioscopie a été réalisée dans 81 % des cas et le taux de conversion a été de 11 %. Il y a eu trois décès postopératoires (2 après laparoscopie). Le taux de complications a été de 9 % (8 % après coelioscopie et 17 % après laparotomie). La durée moyenne d'hospitalisation a été de 7,6 jours dans le groupe coelioscopie et 13,6 jours dans le groupe laparotomie.

Conclusions. - Après comparaison avec les données de la littérature, on observe une quasi-disparition des indications de laparotomie pour lésions bénignes de petite taille. La technique vidéo-assistée n'a pas entraîné d'augmentation des indications chirurgicales pour incidentalome surrénalien. De plus en plus, l'exérèse coelioscopique semble adaptée à la chirurgie des lésions malignes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective. - Soon after its introduction in 1992, laparoscopic adrenalectomy became the gold standard in the surgical management of most adrenal tumors. The aim of this study was to assess the influence of laparoscopy on surgical indications.

Patients and methods. - Between 1994 and 2003, 220 adrenalectomies were performed, 179 among them by a laparoscopic approach. There were 137 females and 83 males. The mean age was 53 years (range 15-83 years).

Results. - The indications of adrenalectomy were: Cushing syndrome 18%, pheochromocytoma 31%, Conn syndrome 16%, incidentaloma 21%, and malignant tumours 13%. Laparoscopic approach was performed in 81% of the cases and the conversion rate was 11%. There were 3 postoperative deaths (2 after laparoscopy). The mean hospital stay was 7.6 days in the laparoscopic group, and 13.6 days in the open surgery group.

Conclusions. - This study is consistent with the findings of the literature supporting that there are no indications for the open procedure in case of small benign lesions. The video-asisted adrenalectomy had not changed the management of the adrenal incidentaloma. Today, the laparoscopic approach seems to be adapted also for malignant disease.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Surrénalectomie, Laparoscopie

Keywords : Adrenalectomy, Laparoscopy


Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 130 - N° 9

P. 547-552 - octobre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La chirurgie factuelle et ses difficultés
  • R. Flamein, K. Slim
| Article suivant Article suivant
  • Coûts et financement de la chimiohyperthermie intrapéritonéale (CHIP) associée à une chirurgie d'exérèse
  • J. Bonastre, P. Jan, G. de Pouvourville, M. Pocard, G. Estphan, D. Elias

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.