Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Coûts et financement de la chimiohyperthermie intrapéritonéale (CHIP) associée à une chirurgie d'exérèse - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.anchir.2005.05.013 
J. Bonastre a, P. Jan a, G. de Pouvourville a, M. Pocard b, G. Estphan c, D. Elias b,
a Département de santé publique, institut Gustave-Roussy, centre de lutte contre le cancer, 39, rue Camille-Desmoulins, 94805 Villejuif cedex, France 
b Département de chirurgie digestive carcinologique, institut Gustave-Roussy, centre de lutte contre le cancer, 39, rue Camille-Desmoulins, 94805 Villejuif cedex, France 
c Service de réanimation oncologique, institut Gustave-Roussy, centre de lutte contre le cancer, 39, rue Camille-Desmoulins, 94805 Villejuif cedex, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L'exérèse chirurgicale complète suivie immédiatement d'une chimiohyperthermie intrapéritonéale (CHIP) est un nouveau traitement qui permet de guérir certains patients présentant une carcinose péritonéale. Le coût de ce traitement, évalué dans d'autres pays, est élevé. On ne dispose pas d'évaluation du coût de ce traitement en France et il est à craindre que cet état de fait freine sa diffusion. Le but de cette étude est d'évaluer le coût réel du traitement combinant exérèse et CHIP et de situer ce coût par rapport à la dotation reçue par l'hôpital pour un tel traitement avec la « tarification à l'activité » (dite T2A), en vigueur depuis 2004.

Matériel et méthodes. - L'évaluation du coût réel supporté par l'hôpital a été effectuée à partir des données du PMSI et de la comptabilité analytique hospitalière de l'institut Gustave-Roussy. L'analyse de la dotation que recevra l'hôpital pour cette activité a été faite à partir des tarifs officiels en 2004 dans le cadre de la T2A, après répartition des patients traités dans les différents groupes homogènes de séjours (GHS) de la nomenclature.

Résultats. - Soixante-treize CHIPs réalisées au cours des années 2002 et 2003 ont été analysées. Le coût moyen supporté par l'hôpital a été de 39 358 euros pour une durée moyenne de séjour de 27,7 jours. En contrepartie, la dotation moyenne que percevra l'hôpital dans le cadre de la T2A sera de 20 485 euros, soit un déficit de 18 873 euros par CHIP effectuée, soit presque 1,4 million d'euros pour les 73 patients.

Conclusion. - La classification actuelle des GHS ne permet pas de décrire de façon satisfaisante l'importance de la prise en charge des patients bénéficiant d'une CHIP associée à la chirurgie d'exérèse. Dans le cadre d'une tarification selon la T2A, les établissements qui offriront cette innovation thérapeutique seront pénalisés car la dotation perçue pour ce type de traitement ne représentera que 50 % de son coût. Deux mesures correctrices sont envisageables : la prise en compte des actes relatifs à la CHIP dans la classification commune des actes médicaux (CCAM) et la détermination d'un tarif spécifique pour ce traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background. - A complete cytoreductive surgery followed with an intraperitoneal chemohyperthermia (IPCH) is a new treatment allowing curing some patients with a peritoneal carcinomatosis. The cost of this treatment, evaluated in different countries, is high. In France, we do not have any cost evaluation of this therapy, and this state slows its diffusion in our country. The aim of this study is to evaluate the real cost of maximal cytoreductive surgery with IPCH, and to compare it with the financial support given by the Ministery of Health.

Materials and methods. - The real cost of this therapy was established on the standard analytic accountancy of our Institute. The analysis of the financial support received was done after the classification of the patients in the current official diagnosis-related groups, and according to the current rates of reimbursing of these acts.

Results. - Seventy-three patients were treated with IPCH in our Institute during 2002 and 2003. The real mean cost for our hospital was 39 358 euros per patient, with a mean hospital staying of 27.7 days. In counterpart, our hospital received a mean financial support of 20485 euros, resulting in a deficit of 18 873 euros per patient (and close to 1.4 million of euros for the two years).

Conclusion. - Our current classification of diagnosis-related groups does not allow to describe the real importance of this therapy which combines a maximal cytoreductive surgery with IPCH. In our system of reimbursing, the hospital which offers this type of new therapy to its patients receives only half of the real rate. Two correctives measures are suitable: to describe this combining treatment in the official list of medical acts, and to determine its specific cost for reimbursing.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Carcinose péritonéale, Chimiohyperthermie, Chimiothérapie intrapéritoneale, Coût, Tarification à l'activité

Keywords : Peritoneal carcinomatosis, Chemohyperethermia, Intraperitoneal chemotherapy, Cost, Diagnosis-related groups


Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 130 - N° 9

P. 553-561 - octobre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution de la prise en charge de la pathologie surrénalienne depuis l'avènement de la laparoscopie. Une étude rétrospective de 220 patients
  • J.C. Lifante, A. Cenedese, J.M. Fernandez Vila, J.L. Peix
| Article suivant Article suivant
  • Hépatectomie majeure pour métastases de cancers colorectaux chez le sujet âgé
  • O. Turrini, J. Guiramand, V. Moutardier, F. Viret, E. Bories, M. Giovannini, D. Mokart, J.L. Blache, J.R. Delpero

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.