Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Attaches orthodontiques et modifications de l'émail et de l'organe pulpodentinaire - 01/01/05

[23-490-A-05]  - Doi : 10.1016/S1283-0860(05)44527-3 
J.-J. Aknin  : Chef du département d'orthopédie dentofaciale, A. Molle
Faculté d'odontologie de Lyon, 11, rue Guillaume-Paradin, 69732 Lyon cedex 08, France 

*Auteur correspondant.
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Orthopédie dentofaciale
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le collage des attaches en orthodontie a deux objectifs : premièrement, coller les brackets et les bagues pour deux ans en moyenne, sans qu'ils ne se détachent ou qu'ils ne causent de dommages pour l'émail ou l'organe pulpodentinaire pendant cette période ; et deuxièmement, pouvoir les déposer sans préjudice pour l'émail, la dentine et la pulpe. Certaines études réalisées in vitro sur l'organe dentinopulpaire suggèrent que les systèmes adhésifs pourraient fournir une biocompatibilité acceptable, et n'entraîneraient pas de dommages pulpaires. Cependant, la restitutio ad integrum des tissus dentaires à la fin d'un traitement n'est pas possible actuellement avec les résines composites classiques. En effet, en ce qui concerne l'émail, de nombreuses études ont montré des pertes amélaires à chaque étape du collage, c'est-à-dire au moment du nettoyage initial de la surface de l'émail, du mordançage, de la dépose des attaches et de l'adhésif résiduel, et du polissage final. On remarque néanmoins des variations importantes en fonction des méthodes utilisées. Face à ces difficultés, d'autres techniques de collage sont apparues. D'une part, on remarque l'utilisation des adhésifs automordançants, qui engendrent moins de pertes amélaires, mais pour lesquels nous ne disposons pas actuellement d'un recul clinique suffisant. D'autre part, les ciments verres ionomères modifiés par adjonction de résine pourraient représenter une solution d'avenir. Ils ne nécessitent en effet pas de mordançage à l'acide fort, et leur dépose est beaucoup moins traumatisante pour l'émail. Enfin, les techniques de prophylaxie avant et pendant le traitement seraient également intéressantes à développer puisqu'elles pourraient réduire l'apparition de déminéralisation dont l'incidence peut aller jusqu'à 50% des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Collage, Émail, Dentine, Pulpe, Mordançage, CVIMAR, Brackets

Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.