Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Devenir des masses surrénaliennes non opérées chez 126 patients suivis de 1986 à 1999 - 01/01/01

E.  Mirallié 1 ,  M.  Jafari 1 ,  F.  Pattou 1 ,  O.  Ernst 2 ,  D.  Huglo 3 ,  B.  Carnaille 1 ,  C.  Proye 1 ** **Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : La découverte fortuite d'une tumeur surrénalienne, ou incidentalome, chez 0,4 à 4,3 % des sujets soumis à une tomodensitométrie pour une symptomatologie extrasurrénalienne a conduit beaucoup de chirurgiens à une attitude abstentionniste après un examen excluant essentiellement les phéochromocytomes et les aldostéronomes. L'avènement de la surrénalectomie laparoscopique a fait reconsidérer cette attitude. Cette étude avait pour but de connaître le devenir de ces patients porteurs de masses surrénaliennes, non opérés.

Patients et méthode : Cette étude rétrospective a porté sur 126 patients (64 hommes et 62 femmes) ayant consulté entre 1986 et 1999 pour une masse de la loge surrénalienne qui n'a pas été opérée. La taille moyenne des masses était de 36,5 mm. Tous les patients ont eu un examen clinique, biologique et morphologique. Les patients ont été classés en deux groupes : groupe I : patients opérables (n = 95), groupe II : patients inopérables (n = 31) (terrain fragile et/ou tumeur évoluée).

Résultats : Après un suivi moyen de 4,3 ans, 17 patients étaient perdus de vue (13,5 %) dont 11/95 du groupe I ; 36 étaient décédés (28,5 %) dont 12/95 du groupe I (aucun décès en rapport avec une cause surrénalienne) et 24/31 du groupe II ; 72 étaient vivants non opérés, dont un seul du groupe II ; un patient du groupe I a été secondairement opéré de son adénome à l'occasion d'une opération pour anévrysme de l'aorte abdominale.

Conclusion : Un examen clinique, biologique, tomodensitométrique et scintigraphique (fixation du nor-iodocholestérol par la masse) en faveur de la bénignité permet de surseoir à l'indication chirurgicale. Un contrôle morphologique à un an apparaît suffisant en cas de masse non sécrétante pour confirmer cette attitude abstentionniste.

Mots clés  : incidentalome surrénalien ; masse surrénalienne ; surrénale ; tumeur surrénalienne.

Abstract

Study aim: CT scan performed for non-adrenal related symptoms detects an adrenal mass or incidentaloma' in 0.4 to 4.3% of cases, and most authors advocate a non-operative policy, after minimal but careful work-up aimed at excluding pheochromocytoma and aldosteronoma. The breakthrough of laparoscopic adrenalectomy has led some to challenge this attitude. This retrospective study focused on the outcome of non-operated adrenal masses.

Patients and method: From 1986 through 1999, 126 patients (64 men and 62 women) presented with an incidental mass of the adrenal fossa, and a non-surgical attitude was elicited. Mean size was 36.5 mm in diameter. All patients underwent an in-depth clinical, biochemical and imaging work-up. They have been stratified into two groups: group I: no contraindication to surgery (n = 95); and group II: contraindication to surgery (frail patients, invasive adrenal or metastatic extra-adrenal cancer) (n = 31).

Results: With a mean follow-up of 4.3 years, 17 patients were lost to follow-up (13.5%), including 11/95 in group I; 36 were dead (28.5 %), including 12/95 in group I (no adrenal-related death) and 24/31 in group II; 72 were alive and well without operation, including only one in group II; one patient was operated for a benign adrenal adenoma removed at the time of surgery for aortic aneurysm.

Conclusion: Careful clinical, biochemical, imaging and nor-iodo-cholesterol scintigraphy with definite uptake by the adrenal mass, a strong indicator of benignancy, allows surgical indication to be postponed, and is likely to cancel it if, at one-year follow-up, imaging studies show no change in the mass.

Mots clés  : adrenal masses ; adrenal tumors ; adrenal incidentalomas.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 126 - N° 3

P. 212-220 - avril 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ruptures traumatiques aiguës de l'aorte thoracique et de ses branches. Résultats du traitement chirurgical
  • F. Bouchart, J.P. Bessou, A. Tabley, P.Y. Litzler, C. Haas-Hubscher, M. Redonnet, R. Soyer
| Article suivant Article suivant
  • Le somatostatinome duodénal. Étude anatomoclinique de 12 cas opérés
  • A. Hamy, M.F. Heymann, J. Bodic, J. Visset, J. Le Borgne, J.C. Lenéel, M.F. Le Bodic

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.