Médecine

Paramédical

Autres domaines


Facteurs psychologiques d'automutilation génitale et intérêt médico-éthique d'une reconstruction vulvaire en urgence - 01/01/06

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2005.12.024 
S. Fayad, V. Srom, J. Delotte, A. Bafghi, K. Sorci, A. Bongain
Service de gynécologie–obstétrique, reproduction et médecine foetale, hôpital Archet-II, CHU de Nice-Sophia-Antipolis, BP 3079, 151, route de Saint-Antoine-de-Ginestière, 06202 Nice cedex 03, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'automutilation génitale n'est pas rare chez la femme. Les facteurs de risques retrouvés dans ces cas sont : troubles de l'humeur, anomalies du comportement alimentaire et antécédents d'agression sexuelle. Cependant, la réparation chirurgicale ne se fait pas en urgence : on ne retrouve aucun cas similaire à notre cas clinique décrivant une nymphoplastie de réduction bilatérale totalisée effectuée en urgence après automutilation génitale hémorragique. Nous discutons des facteurs de risques psychologiques, du diagnostic psychiatrique et de la modalité optimale, du point de vue médical et éthique, de prise en charge de cette urgence chirurgicale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The genital self-mutilation is not rare in women. Risk factors found in these cases are: mood disorders, food behavior anomalies and antecedents of sexual aggression. However, surgical repair is not done in emergency: we find no similar report to our clinical case describing an added up bilateral reduction nymphoplasty carried out in emergency after hemorrhagic genital self-mutilation. We discuss psychological risk factors, psychiatric diagnosis and optimal treatment, studied from medico-ethical point of view, for this surgical emergency.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Automutilation génitale, Nymphoplastie de réduction, Urgence, Éthique, Facteurs psychologiques

Keywords : Genital self-mutilation, Reduction nymphoplasty, Emergency, Ethics, Psychic factors


Plan


© 2006  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 2

P. 134-136 - février 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Stéatose hépatique aiguë gravidique : une pathologie rare du troisième trimestre de grossesse
  • F. Dedecker, O. Graesslin, M. Palot, D. Fortier, C. Quéreux, R. Gabriel
| Article suivant Article suivant
  • Comment informer au premier trimestre de la grossesse une patiente ayant un diagnostic de béance cervico-isthmique ?
  • J. Nizard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.