Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hypothermie après rachianesthésie : rôle de la morphine ? - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.annfar.2005.09.009 
M.O. Fischer a, , P-M. Dequiré b, A. Kalem c, J.L. Gérard a, B. Plaud a
a Département d'anesthésie–réanimation chirurgicale, Samu, CHU de Côte-de-Nacre, 14000 Caen, France 
b Service d'anesthésie, centre hospitalier d'Alençon, 61000 Alençon, France 
c Centre régional de pharmacovigilance, CHU de Côte-de-Nacre, 14000 Caen, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 3
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'anesthésie périmédullaire est une technique anesthésique privilégiée pour la césarienne programmée. Cette technique n'est pas sans inconvénient. Nous rapportons un cas d'hypothermie centrale à 33,3 °C associée à une confusion, une hypersudation, des nausées et des vomissements après une rachianesthésie pour césarienne programmée utilisant 10 mg de bupivacaïne et 100 μg de morphine. Les causes habituelles d'hypothermie étant éliminées, celle-ci était rapportée aux effets propres des anesthésiques locaux. La morphine intrathécale a possiblement joué un rôle dans cette hypothermie. Les mécanismes soutenant cette hypothèse sont abordés. Devant les difficultés à identifier des facteurs prédictifs d'hypothermie et de son intensité après injection intrathécale de morphine, une détection par monitorage de la température centrale et une prévention par réchauffement externe actif semblent justifiées. La naloxone a été proposée pour traiter ce type d'hypothermie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Spinal anaesthesia is the gold standard for elective caesarean section. This technique presents several adverse effects. We report a severe case of hypothermia (33.3 °C) after spinal administration of bupivacaine (10 mg) and morphine (100 μg) for elective caesarean section. After excluding other causes of hypothermia, this one could be explained by both the own effects of local anaesthesia (i.e. peripheral vasodilatation) and by the central effect of intrathecal morphine. Because hypothermia is not predictable after spinal injection of morphine both monitoring of central temperature and active warming of the patients could be proposed. Naloxone has been proposed in a case of hypothermia related to spinal injection of morphine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anesthésie, Rachidienne, Pharmacologie, Morphine, Césarienne, Hypothermie

Keywords : Anaesthesia, Spinal, Pharmacology, Morphine, Caesarean section, Hypothermia


Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 3

P. 296-298 - mars 2006 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.