Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparaison de deux protocoles de prise en charge des infections urinaires fébriles de l’enfant - 18/08/11

Doi : 10.1016/j.arcped.2011.06.005 
T. Blanchais a, A. Legrand a, E. Allain Launay a, M.-D. Leclair b, J. Caillon c, G. Roussey-Kesler a,
a Clinique médicale pédiatrique, hôpital Mère–Enfant, CHU de Nantes, 7, Quai-Moncousu, 44093 Nantes cedex, France 
b Service de chirurgie pédiatrique, CHU de Nantes, 7, Quai-Moncousu, 44093 Nantes cedex, France 
c Département de bactériologie, CHU de Nantes, 7, Quai-Moncousu, 44093 Nantes cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Comparer 2 protocoles de prise en charge d’une première infection urinaire (IU) fébrile pour le reflux vésico-urétéral (RVU) de haut grade et pour le coût.

Patients et méthodes

Étude menée chez des enfants de moins de 16ans, consultant pour une première IU fébrile. La première cohorte (2005) a été prise en charge selon les anciennes recommandations (traitement intraveineux et cystographie pour tous les enfants<3ans). La seconde cohorte (2006) a eu une prise en charge stratifiée selon l’âge et le taux de procalcitonine (PCT).

Résultats

Le nombre d’enfants inclus a été de 225 en 2005 et 116 en 2006. Il n’y avait pas de différence significative en terme de diagnostic de RVU de haut grade (6,2 % des enfants en 2005 et 9,5 % en 2006, p=0,274) et de récidive (5,3 % en 2005 et 8,6 % en 2006, p=0,237). Le coût moyen de prise en charge n’était pas différent (2235€ en 2005, 2256€ en 2006, p=0,902). Pour les enfants de plus de 6 mois, on notait un coût moyen inférieur en 2006 (1882€ en 2005 versus 1292€ en 2006, p=0,0042).

Conclusion

Le protocole stratifié selon l’âge et le taux de PCT ne semble pas sous-estimer le dépistage des RVU de haut grade. Le coût de prise en charge pour les enfants de plus de 6 mois a pu être significativement diminué en 2006. La prise en charge d’une première IU fébrile est discutée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To compare two first febrile urinary tract infection (UTI) management protocols with regards to the diagnosis of high-grade vesicoureteral reflux (VUR) and cost.

Methods

This study compared two cohorts of children under 16 years of age, admitted for a first episode of febrile UTI. The first group (in 2005) was managed according to previous recommendations (IV treatment and cystography performed for all children under 3 years of age). The second group (in 2006) was managed according to age and procalcitonin level. High-grade VUR frequency, UTI recurrence, hospitalization rate, and cost were compared between the two cohorts.

Results

A total of 225 children were included in 2005 and 116 in 2006. High-grade VUR was found in 6.2 and 9.5% of the patients in 2005 and 2006, respectively (P=0.274). There was no statistically significant difference in the UTI recurrence rate between the two cohorts (5.3% in 2005 and 8.6% in 2006; P=0.237). The mean cost of an episode of febrile UTI was not significantly different in 2005 and 2006 (€2235 in 2005, €2256 in 2006; P=0.902), but was lower for children older than 6 months in 2006 (€1292 versus €1882 in 2005; P=0.0042).

Conclusion

Our management protocol for a first febrile UTI episode in children based on procalcitonin levels seems to be suitable for the diagnosis of high-grade VUR. The hospitalization rate and the mean cost of management for children older than 6 months of age was significantly reduced in 2006. The management guidelines for a first occurrence of febrile UTI in children should be reconsidered.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


 Ce travail n’a pas reçu d’aide financière.


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 18 - N° 9

P. 955-961 - septembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Information prénatale sur l’allaitement maternel : enquête en Pays de Loire
  • H. Barriere, M. Tanguy, L. Connan, C. Baron, S. Fanello
| Article suivant Article suivant
  • L’infection par l’érythrovirus B19 chez le drépanocytaire au Mali : une étude cas-témoins
  • D.-A. Diallo, A. Guindo, A. Dorie, N. Djibo, E. Algiman, O.-D. Ouane, A.-A. Diakité, F.-F. Traoré, M. Ag Baraika, A.-K. Dembélé, G. Tchernia

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.