Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Activité métabolique du ligament croisé antérieur humain rompu. Évaluation de l'expression des ARNm des procollagènes chez 29 patients - 01/01/01

Naoshi  Fukui 1 * ,  Yozo  Katsuragawa 1 ,  Akira  Kawakami 2 ,  Hiroya  Sakai 3 ,  Hiromi  Oda 1 ,  Kozo  Nakamura 1 *Correspondance et tirés à part : Department of Orthopaedic Surgery, School of Medicine, Washington University in St. Louis, Mailstop 90-34-674, 216 South Kingshighway, St. Louis, MO 63110, États-Unis

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Contexte. Certaines données récentes mettent en évidence une activité métabolique importante du ligament croisé antérieur après rupture, et ce malgré son faible potentiel de cicatrisation. Les mécanismes de cette activité sont cependant peu connus. Objectifs. Localiser l'activité métabolique du ligament croisé antérieur rompu et déterminer l'influence de différents facteurs sur cette activité. Patients et méthodes. Les fragments tibiaux du ligament croisé antérieur totalement rompus ont été obtenus en bloc chez 29 patients, deux à 94 jours après la lésion. L'expression des ARNm des procollagènes α(I) et α(III) a été évaluée par une méthode non radioactive d'hybridation in situ dans la substance ligamentaire. Les relations entre l'expression des ARNm et l'âge des patients, le temps écoulé depuis la lésion, la présence de lésions associées ou l'état du ligament ont été étudiés. Résultats. On a observé dans 72 cas, une expression des ARNm des procollagènes. Cette expression concernait le plus souvent l'extrémité déchirée du ligament, et moins fréquemment la zone d'insertion tibiale. L'expression des ARNm du procollagène III était toujours située dans les zones d'expression du procollagène I. L'étendue du recouvrement de l'extrémité ligamentaire par la synoviale était corrélée positivement à l'expression des ARNm au sein des extrémités déchirées. En revanche, aucune corrélation avec les autres paramètres étudiés n'a été mise en évidence. Conclusion. L'activité métabolique et sa localisation sont très hétérogènes dans tous les cas étudiés. Le type de rupture pourrait être corrélé à l'activité métabolique au sein des extrémités déchirées.

Mots clés  : ARNm des procollagènes ; hybridation in situ ; ligament croisé antérieur.

Abstract

Background. Although the anterior cruciate ligament heals poorly, recent reports demonstrated that this ligament has a rather active metabolic activity after disruption. The details of such activity are, however, not well known. Objective. To determine the localization of metabolic activity and its influential factors in the human disrupted anterior cruciate ligament. Patients and methods. The tibial remnants of completely disrupted anterior cruciate ligaments were obtained en bloc from 29 patients 2 to 94 days after injury. The expression of pro α1(I) and pro α1(III) collagen mRNA in the ligament substance was evaluated by non-radioactive in situ hybridization. The relationship was studied between the mRNA expression and the patient's age, time after injury, presence of associated injury, or the condition of the ligament stump, respectively. Results. The expression of procollagen mRNA was observed in 72% of the cases, most often at the torn end but less frequently around the tibial insertion. The expression of type III procollagen mRNA was always observed within the area of type I expression. While the other factors had no significant relation with the expression, the extent of synovium coverage over the ligament stumps had a positive correlation with procollagen mRNA expression at the torn ends. Conclusion. The metabolic activity in a disrupted human anterior cruciate ligament shows considerable disparity among the cases in its localization. The pattern of ligament disruption could have a significant correlation with such activity at the torn ends.

Mots clés  : anterior cruciate ligament ; in situ hybridization ; procollagen mRNA.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 68 - N° 7

P. 609-617 - juillet 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Relations entre les enzymes anti-oxydantes plasmatiques et érythrocytaires et la peroxydation des lipides chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde
  • Ömer Akyol, Nuran Iscedil;çi, Ismail Temel, Salih Özgöçmen, Efkan Uz, Mustafa Murat, Süleyman Büyükberber
| Article suivant Article suivant
  • Exclusion de la région p21 du chromosome 1 dans une variante phénotypique d'ostéopétrose autosomique dominante de type II (ADO II)
  • Olivier Bénichou, Els Van Hul, Wim Van Hul, Marie-Chrisine de Vernejoul

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.