Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Facteurs de gravité de l'intoxication aiguë au phosphure d'aluminium (Phostoxin®) - 01/01/06

Doi : 10.1016/j.annfar.2005.12.004 
M. Hajouji Idrissi, L. Oualili, K. Abidi, R. Abouqal, O. Kerkeb, A.A. Zeggwagh
Service de réanimation et de toxicologie clinique, hôpital Avicenne, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs. - Déterminer le profil de l'intoxication aiguë au phosphure d'aluminium (IAPAl) et en évaluer les facteurs de gravité.

Type d'étude. - Étude de cohorte rétrospective.

Patients et méthodes. - Étude portant sur les cas d'IAPAl admis consécutivement en réanimation médicale du CHU Avicenne (Rabat, Maroc) entre janvier 1992 et décembre 2002. Les critères d'inclusion étaient fondés sur des données anamnestiques, cliniques et toxicologiques de l'IAPAl. Près de 50 variables ont été recueillies et analysées à l'admission des patients puis comparées entre le groupe des survivants et celui des décédés. Les résultats ont été analysés par le test exact de Fischer et le test de Mann-Whitney.

Résultats. - Vingt-huit cas d'IAPAl ont été recensés : 17 femmes et 11 hommes, âge moyen=24±11 ans, IGS II=24,4±14,5. La dose ingérée était en moyenne de 3,3±1,8 g. La tentative de suicide était le principal motif d'intoxication (27 cas) et le délai entre l'ingestion et l'admission à l'hôpital était en moyenne de 11±13 heures. Le Glasgow coma scale était en moyenne de 14±2. L'état de choc était présent chez 22 patients (79 % des cas). La valeur moyenne du pH était de 7,1±0,4 et la concentration des bicarbonates de 16,3±8,8 mmol/l. Les anomalies de l'électrocardiogramme étaient présentes chez 20 patients (72 % des cas). La mortalité globale était de 61 %. Les facteurs significativement liés à la mortalité étaient les scores IGS II (p=0,031) et Apache II (p=0,037), l'état de choc (p=0,022), les anomalies électriques (p=0,05), la nécessité d'utiliser des médicaments vasoactifs (p=0,05) et le recours à la ventilation mécanique (p=0,003).

Conclusion. - L'IAPAl reste grevée d'une lourde mortalité liée essentiellement aux perturbations hémodynamiques graves induites par ce produit très toxique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives. - To determine characteristics of acute aluminum phosphide poisoning (AAlPP) and to evaluate its severity factors.

Design study. - Retrospective cohort study.

Patients and methods. - Consecutive cases of AAlPP admitted in medical ICU (Hospital Avicenne, Rabat, Morocco) between January 1992 and December 2002 were studied. AAlPP was identified by history, symptoms and toxicological results. Almost 50 parameters have been collected and compared between survivors and non-survivors groups. Data were analyzed using Fisher exact test and Mann-Whitney test.

Results. - Twenty-eight patients were enrolled: 17 female and 11 male, average age=24±11 years, SAPS II=24.4±14.5. The ingested dose was 3.3±1.8 g. The self-poisoning was observed in 27 cases and delay before hospital admission was 11±13 hours. Mean Glasgow coma scale was 14±2. Shock was found in 22 (79%) cases. Average pH was 7.1±0.4 and bicarbonate concentration was 16.3±8.8 mmol/l. The ECG abnormalities were noted in 20 (72%) cases. The average mortality rate was 61%. The prognostic factors were SAPS II (p=0.031), Apache II (p=0.037), shock (p=0.022), ECG abnormalities (p=0.05), use of vasoactive drugs (p=0.05) and use of mechanical ventilation (p=0.003).

Conclusion. - AAlPP induced a significantly high mortality and haemodynamic disturbances were a risk factor of poor outcome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Intoxication aiguë, Phosphure d'aluminium, Pronostic

Keywords : Acute poisoning, Aluminum phosphide, Prognosis


Plan


© 2006  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 4

P. 382-385 - avril 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • De la création à l'évaluation d'un site Internet pédagogique en anesthésie-réanimation
  • E.P. Souza Neto, C. Batier, C. Yahiaoui, A. Bernard, G. Bonavitacola, J.-J. Lehot, M. Heyde
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation du risque cardiaque avant chirurgie programmée par l'échocardiographie dobutamine
  • M. Raux, G. Godet, E. Fine, R. Isnard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.