Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement conservateur des cancers du sein : zonectomie vs oncoplastie. Étude prospective à propos de 99 patientes - 01/01/06

Doi : 10.1016/j.anchir.2005.12.011 
P.-L. Giacalone a, , P. Roger b, O. Dubon a, N. El Gareh a, J.-P. Daurés c, F. Laffargue a
a Service de gynécologie-obstétrique, unité de chirurgie oncologique et mammaire, hôpital Arnaud-de-Villeneuve, 371, rue du Doyen-Gaston-Giraud, 34295 Montpellier cedex 05, France 
b Service d'anatomopathologie, hôpital Lapeyronie, 371, rue du Doyen-Gaston-Giraud, 34295 Montpellier cedex 05, France 
c Institut universitaire de recherche clinique, 75, rue de la Cardonille, 34295 Montpellier cedex 05, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La chirurgie oncoplastique associe un geste d'exérèse glandulaire à des procédés de mammoplasties, permettant une reconstruction glandulaire immédiate.

But du travail. - Cette étude prospective a été réalisée pour comparer la qualité de l'exérèse glandulaire entre les zonectomies classiques et les techniques d'oncoplastie.

Matériel et méthodes. - Quarante-deux patientes ont bénéficié d'une chirurgie oncoplastique (groupe oncoplastie) et 57 d'une zonectomie (groupe zonectomie). Nous avons comparé les tailles tumorales histologiques, l'épaisseur des marges histologiques les plus proches, et les surfaces de glande réséquée dans chacun des groupes. Enfin, la fréquence des gestes de chirurgie de rattrapage (réexcision et mastectomie) a été comparée dans chaque groupe.

Résultats. - L'exérèse des tumeurs mammaires par techniques d'oncoplastie apporte dans notre étude une plus value oncologique par rapport aux techniques classiques de zonectomie. Elle permet une exérèse plus large des lésions mammaires. Le recours à une mastectomie secondaire est significativement diminué par rapport à la zonectomie classique, argument supplémentaire en faveur de la chirurgie oncoplastique.

Conclusions. - Les techniques de chirurgie oncoplastique permettent d'obtenir une exérèse plus large des lésions mammaires que les techniques de zonectomie. La fréquence des réexcisions secondaires et des mastectomies est significativement diminuée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The integration of oncoplastic techniques with a concomitant contralateral symmetrization procedure is a novel surgical approach that allows wide excisions and prevents breast deformities.

Aim of the study. - This prospective study was undertaken to compare the accuracy of breast resection, between standard narrow lumpectomy and oncoplastic surgery.

Patients and methods. - Ninety-nine consecutive women undergoing breast cancer resection were enrolled in a prospective study comparing oncoplastic surgery (42 women) and standard lumpectomy (57 women). The size of the glandular resection, the width of the nearest margins, the ratio of clear margins and the need for further surgery were recorded.

Results. - The oncoplastic approach resulted in significantly greater glandular resection and wider free histological margins than did standard lumpectomy. The need for re-exicsional surgery was significantly lower in the oncoplastic group than in the lumpectomy group. Furthermore, a trend towards fewer secondary mastectomies was seen for the oncoplastic approach versus standard lumpectomy.

Conclusions. - The use of oncoplastic techniques and concomitant symmetrization of the contralateral breast allows extensive resections for conservative treatment of breast carcinoma achieves accurate tumour resection and reduces the need for further surgery.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer du sein, Zonectomie, Oncoplastie, Étude prospective, Exérèse

Keywords : Breast cancer, Lumpectomy, Oncoplasty, Prospective study


Plan


© 2006  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4

P. 256-261 - avril 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le scanner cérébral chez les adultes victimes de traumatismes crâniens mineurs : un arbre décisionnel
  • J.-M. Bamvita, A. Lavoie, D. Clas, J. Demers, E. Trottier, E. Bergeron
| Article suivant Article suivant
  • Vécu de la douleur postopératoire et résultats à long terme après chirurgie hémorroïdaire par anopexie
  • F. Pigot, M. Dao Quang, A. Castinel, F. Juguet, D. Bouchard, F.-A. Allaert, J. Bockle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.