Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Staphylococcus aureus résistant à la méticilline : incidence, facteurs de risque de colonisation et intérêt du dépistage systématique en unité de soins intensifs et réanimation - 01/01/06

Doi : 10.1016/j.annfar.2006.01.016 
D. Lepelletier
Laboratoire de bactériologie et d'hygiène hospitalière, CHU de Nantes, boulevard J.-Monod-Saint-Herblain, 1, place A.-Ricordeau, 44093 Nantes cedex 01, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif. - Recenser les données épidémiologiques internationales et nationales récentes sur la colonisation à Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) en réanimation.

Type d'étude. - Revue de la littérature récente (1994-2004) à partir des bases de données Medline, des CDC (Atlanta, États-Unis) et de l'institut de Veille Sanitaire (Saint-Maurice, France).

Résultats. - La colonisation à SARM à l'admission en réanimation varie à de 3 à 14 % selon les études, avec des situations épidémiologiques très hétérogènes. Cinq à douze pour cent des patients négatifs à l'admission acquièrent une colonisation à SARM au cours de leur séjour en réanimation. Le dépistage systématique à l'admission en réanimation semble indispensable afin d'identifier le réservoir de patients colonisés à SARM, puisque l'étude microbiologique des prélèvements à visée diagnostique ne révèle qu'une partie du réservoir. La réussite des politiques de maîtrise de la diffusion des bactéries multirésistantes semble étroitement liée à l'identification de ce réservoir. En France, de nombreux services de réanimation ont développé depuis les années 1990 des stratégies de dépistage systématique des patients à l'admission, associées à des politiques d'isolement des patients colonisés et/ou infectés et d'amélioration de la qualité de l'antibiothérapie.

Conclusion. - Une tendance à la baisse des SARM en réanimation durant les dernières années est enregistrée dans les réseaux C-CLIN, Paris-Nord et Sud-Est. La standardisation de la surveillance a permis notamment l'élaboration d'indicateur comme le taux d'incidence de SARM pour 1000 jours d'hospitalisation, qui devrait permettre d'apprécier au niveau national des progrès obtenus par l'application du Programme national de prévention de la diffusion des SARM et de maîtrise de la résistance aux antibiotiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective. - To summarize recent international and national epidemiological data of methicillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA) colonization in ICU.

Study design. - Review articles using Medline, CDC (Atlanta, GA, USA) and IVS (St Maurice, France) databases (1994-2004): critical assessment of literature and data of MRSA colonization epidemiology in ICU.

Results. - MRSA colonization varied from 3 to 14% on ICU admission. Five to twelve percent of patient acquired MRSA colonization during hospitalization. This reservoir is often unknown as clinical sample identifies only a part of MRSA colonization. The probability to develop an infection caused by MRSA in colonized patients is about 30%. Acquisition of MRSA in ICU patients is strongly and independently influenced by colonization pressure.

Conclusion. - Systematic screening for colonization on ICU admission and during hospitalization is essential for many authors to control the spread of MRSA. Other policies such as implementation of isolation precaution and antibiotic use also contribute to decrease the MRSA incidence rate observed for several years in French ICU.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : SARM, Unité de soins intensifs, Dépistage, Colonisation, Infection, Facteurs de risque

Keywords : MRSA, ICU, Screening for colonization, Risk factors


Plan


© 2006  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 6

P. 626-632 - juin 2006 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.