Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hystérectomie pour lésions bénignes : complications peropératoires et postopératoires précoces - 01/01/00

E.  Lambaudie,  M.  Boukerrou,  M.  Cosson,  D.  Querleu,  G.  CrépinTirés à part : maternité Paul-Gellé, CH de Roubaix, 35 rue de Barbieux, 59100 Roubaix, France.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs : Comme tout acte chirurgical, l'hystérectomie pour lésion bénigne est grevée d'une morbidité non négligeable. Le but de cette étude prospective était de rapporter les complications per- et postopératoires observées, toutes voies d'abord confondues et quel que soit l'opérateur.

Patientes et méthodes : Entre le 31 mars 1991 et le 14 décembre 1998, 1 604 patientes ont été opérées d'une hystérectomie pour lésion bénigne. Les complications urinaires, digestives et hémorragiques, survenues au cours, ou au décours des 1 248 hystérectomies vaginales (77,9 %), des 190 hystérectomies coeliovaginales (11,9 %) et des 166 hystérectomies abdominales (10,2 %), ont été comparées.

Résultats : Il y a eu 15 plaies de vessie (0,9 %) et une plaie urétérale (0,06 %), sans différence significative entre les trois voies d'abord. Il y a eu neuf plaies digestives (0,6 %), avec une différence significative en défaveur de la voie abdominale (p = 0,02). Il y a eu dans 45 cas sur 1 604 (2,8 %), une hémorragie peropératoire supérieure à 500 mL, avec un avantage significatif (p < 0,001) pour la voie vaginale. Aucun décès n'est survenu dans la série. Le taux de reprises chirurgicales a été de 0,8 % sans différence significative entre les trois voies d'abord.

Conclusion : Les complications per- et postopératoires précoces lors des hystérectomies pour lésions bénignes ne sont pas rares. Pour diminuer la morbidité de cette intervention, il est important de définir une population à risque en fonction des antécédents de chirurgie pelvienne ou d'endométriose, de la parité et du volume utérin, et de choisir la voie d'abord la plus appropriée. Ces complications doivent être reconnues au cours de l'opération et traitées dans le même temps et par la même voie d'abord.

Mots clés  : complications ; hystérectomie ; prévention.

Abstract

Objective: Although hysterectomy for benign disorders is a routine and usually well-tolerated procedure, complications do occur, and the resulting morbidity rates are not negligible. The aim of this prospective study was to report perioperative and early postoperative complications observed after hysterectomy, regardless of the route or the operator.

Patients and methods: Between March 31, 1991 and December 14, 1998, 1,604 patients (mean age: 46.5 ± 8.1 years) underwent an hysterectomy for benign disorders. Perioperative and early postoperative complications, in the 1,248 vaginal hysterectomies (77.9 %), 190 laparoscopically-assisted vaginal hysterectomies (11.9 %) and 166 abdominal hysterectomies (10.2 %) were noticed in each group and compared.

Results: None of the patients died in this series. Lesions on the urinary tract included 15 bladder injuries (0.9 %) and 1 ureter injury (0.06 %) without significant difference between routes. There were 9 (0.6 %) intestinal injuries, with a significant increase when laparotomy was performed (2.4 %). In 45 patients (2.8 %), bleeding exceeded 500 mL : and vaginal hysterectomy caused significantly fewer cases of heavy bleeding (2 %, p <0.001) than either laparotomy (6.7 %) or laparoscopy (5.3 %). The overall reoperating rate was 0.8 % and this does not differ with the type of the procedure.

Conclusion: Peri- and early postoperative complications after hysterectomy for benign disorders are not a rare event. In order to control complications and decrease the morbidity, a high-risk population should be defined based on the patients' history of pelvic surgery and endometriosis, on their parity and the size of their uterus. For these patients, the most appropriate route should be preferred and complications should be assessed using different tests and subsequently treated during the same procedure.

Mots clés  : complication ; hysterectomy ; prevention.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 125 - N° 4

P. 340-345 - mai 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les diverticuloses coliques compliquées. Résultats du traitement chirurgical entre 1981 et 1998 chez 370 patients
  • J.C. Le Néel, F. Denimal, E. Letessier, P. Bernard, F. Jurczak, O. Armstrong
| Article suivant Article suivant
  • Les opérations pour hyperparathyroïdie primaire en 1998.À propos de 66 patients et de trois voies d'abord
  • J.L. Peix, M. El Khazen, F. Mancini, A. Binet, N. Berger, V. Lapras

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.