Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L'hydatidose péritonéale. À propos de 12 cas - 01/01/00

O.  El Mansari,  A.  Zentar,  K.  Sair,  F.  Sakit,  A.  Bounaim,  I.M.  JanatiCorrespondance : Chez Monsieur M. Boujrad, 3, avenue du Boulodrome, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Cette étude rétrospective avait pour but de rapporter 12 cas d'hydatidose péritonéale observés dans le même hôpital de 1989 à 1998.

Patients et méthodes : Il s'agissait de quatre hommes et huit femmes (âge moyen : 37 ans). Quatre avaient été opérés d'un kyste hydatique du foie avec un recul de trois à neuf ans. L'hydatidose péritonéale était latente dans deux cas, révélée par des douleurs et par de la fièvre dans neuf cas et par une péritonite hydatique dans un cas. L'échographie a permis de faire le diagnostic sept fois sur dix. Un seul patient a reçu un traitement préopératoire d'albendazole. Tous ont été opérés. Les kystes péritonéaux étaient de siège variable, secondaires dans 11 cas sur 12. Neuf patients avaient une hydatidose hépatique concomitante et deux une hydatidose rétropéritonéale concomitante. Les kystes ont été habituellement stérilisés avec l'eau oxygénée et traités par résection du dôme saillant. Un traitement postopératoire à l'albendazole a été institué chez cinq patients.

Résultats : Cinq malades sur 12 ont eu des suites compliquées : occlusion intestinale, abcès dans une cavité résiduelle, fistules purulentes, fistules biliaires qui ont évolué favorablement. Avec un recul moyen de 38 mois, tous les patients étaient vivants. Il y a eu une seule récidive au niveau d'un kyste hydatique du foie.

Conclusion : L'hydatidose péritonéale était secondaire 11 fois sur 12. Le diagnostic a été réalisé par échographie sept fois sur dix. Tous les patients ont été opérés. Avec en moyenne 38 mois de recul, tous étaient vivants avec une seule récidive au niveau du foie.

Mots clés  : hydatidose péritonéale ; kyste hydatique ; kyste hydatique du foie.

Abstract

Study aim : The aim of this retrospective study was to report on 12 cases of peritoneal hydatidosis observed in the same hospital from 1989 to 1998.

Patients and methods : Four men and 8 women (mean age: 37 years) were included in the study. Four of them had been operated on for liver hydatidosis, 3 to 9 years before. The peritoneal hydatidosis was asymptomatic (n = 2), revealed by pain and/or fever (n = 9) and by hydatid peritonitis (n = 1). Diagnosis was performed by ultrasonography in seven cases out of 10. Preoperative treatment with albendazole was given to one patient only during 1 month. All patients were operated on. Peritoneal cysts, with different locations, were secondary in 11 patients. Nine patients had concomitant liver hydatidosis and two concomitant retroperitoneal hydatidosis. Hydatid cysts were usually stretilized with oxygen water and treated by resection of the protruding dome. Postoperative treatment with albendazole was given to five patients.

Results : Postoperative complications occurred in five patients: intestinal occlusion, abscess in a residual cavity, purulent fistulas, biliary fistulas with a favorable issue. With a mean 38-month follow-up, all patients were alive, with only one recurrence in a liver hydatid cyst.

Conclusion : Peritoneal hydatidosis was secondary in 11 out of 12 patients. Diagnosis was performed with ultrasonography in seven out of 10 patients. All patients were operated on. With a mean follow-up of 38 months, only one recurrence has been observed.

Mots clés  : hydatid cyst ; liver hydatid cyst ; peritoneal hydatidosis.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 125 - N° 4

P. 353-357 - mai 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les opérations pour hyperparathyroïdie primaire en 1998.À propos de 66 patients et de trois voies d'abord
  • J.L. Peix, M. El Khazen, F. Mancini, A. Binet, N. Berger, V. Lapras
| Article suivant Article suivant
  • Détection électronique des ruptures de la barrière opérateur-opéré. Évaluation de la protection vestimentaire en chirurgie viscérale
  • J.L. Caillot, C. Côte, C. Lemaire, J. Fabry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.