Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Détection électronique des ruptures de la barrière opérateur-opéré. Évaluation de la protection vestimentaire en chirurgie viscérale - 01/01/00

J.L.  Caillot 1 ,  C.  Côte 2 ,  C.  Lemaire 3 ,  J.  Fabry 3

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Les ruptures de la barrière vestimentaire stérile opérateur-opéré déterminent un contact potentiellement contaminant entre les liquides biologiques du patient et le revêtement cutané du chirurgien. Ces ruptures souvent imperceptibles peuvent rester méconnues pendant toute l'intervention. Cette étude prospective randomisée avait pour but d'analyser la protection apportée par le double gantage et les sarraus renforcés en chirurgie viscérale.

Méthodes : Un système électronique a permis de détecter les ruptures de la barrière opérateur-opéré au cours de 80 interventions doublement randomisées (gantage simple ou double ; sarrau simple ou renforcé), chez 151 intervenants, pendant 238 heures. Tous les contacts liquidiens par perte d'étanchéité des gants ou des sarraus furent enregistrés. L'intervention chirurgicale était dite profonde si l'incision dépassait 10 cm.

Résultats : Les ruptures de la barrière opérateur-opéré ont été sept fois plus fréquentes en chirurgie profonde qu'en chirurgie superficielle. L'utilisation de sarraus renforcés n'a pas amélioré significativement la protection. En revanche, le double gantage a diminué de moitié le nombre d'incidents dus à une perte d'étanchéité des gants, quel que soit le type de chirurgie.

Conclusion : Sans détecteur électronique, 96 % des ruptures de la barrière opérateur-opéré resteraient méconnues entraînant des contacts liquidiens prolongés potentiellement contaminants. Le double gantage protège efficacement contre ce risque de contamination.

Mots clés  : barrière opérateur-opéré ; détection électronique ; gants chirurgicaux ; liquides biologiques sang.

Abstract

Study aim: Breakdown of the aseptic surgeon-patient barrier causing abnormal contact between skin and body fluids represents a risk for transmission of infectious disease. Such breakdowns are frequently not perceived by the surgical team over prolonged periods. The aim of this prospective randomized study was to evaluate the protection afforded by double gloving and reinforced gowns in visceral surgery.

Methods: An electronic device detected breakdowns of the surgeon-patient barrier in a series of 80 surgical procedures, randomly assigned to double or single gloves, and normal or reinforced gowns. Fluid contacts due to glove perforation, glove porosity or gown wetting were recorded during 151 individual participations covering 238 hours. Surgical procedures were called deep for incisions of more than 10 cm.

Results: Deep surgical procedures carried a sevenfold-increased risk of barrier breakdown, compared with superficial ones. Skin contacts through wet gowns were not prevented by the use of double thickness materials, but double gloving reduced the number of perforation and porosity alarms twofold in both superficial and deep surgery.

Conclusion: Without electronic detection, 96 % of barrier breakdowns would remain undetected by the surgical team and lead to prolonged contact with potentially contaminating fluids. The use of double gloving provides a real protection against contamination risk.

Mots clés  : blood ; body fluids ; electronic detection ; glove perforation ; surgeon-patient barrier.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 125 - N° 4

P. 358-362 - mai 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L'hydatidose péritonéale. À propos de 12 cas
  • O. El Mansari, A. Zentar, K. Sair, F. Sakit, A. Bounaim, I.M. Janati
| Article suivant Article suivant
  • Bases fondamentales et pièges liés à l'utilisation des ciseaux ultrasoniques
  • E. Kanehira, T. Kinoshita, K. Omura

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.