Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement chirurgical de la maladie de Crohn du gros intestin : l'atteinte rectale influence-t-elle les résultats de l'anastomose iléorectale ? - 01/01/00

P.  Martel 1 ,  P.O.  Betton 1 ,  D.  Gallot 1 ,  A.  Sezeur 1 ,  M.  Malafosse 1

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Le but de cette étude rétrospective était de comparer le risque opératoire et les résultats à long terme de la colectomie totale avec anastomose iléo-rectale (AIR) pour maladie de Crohn, en fonction de l'existence ou non d'une rectite au moment de l'intervention.

Patients et méthode : De 1975 à 1995, 39 patients, d'âge moyen 35 ans (17-72), ont eu une AIR. Ils ont été répartis rétrospectivement en deux groupes, l'un avec rectum normal (groupe 1 : 28), l'autre avec rectite (groupe 2 : 11). Tous les malades ont été revus en 1998. Le suivi moyen était de 10,6 ans (1,5-22).

Résultats : La mortalité postopératoire a été nulle. Six patients (15 %) ont eu des complications postopératoires, sans différence entre les deux groupes. Seize patients (41 %) ont eu une récidive dans un délai moyen de 4,5 ans (groupe 1 : 9 [32 %]- groupe 2 : 7 [64 %]) (p > 0,05). Au terme du suivi, l'AIR avait été supprimée ou n'était plus fonctionnelle chez 12 patients (groupe 1 : 6 [21,5 %]- groupe 2 : 6 [54,5 %]) (p < 0,05).

Conclusion : L'existence d'une rectite de Crohn modérée n'augmente pas le risque d'une colectomie totale avec anastomose iléorectale, mais augmente le risque de récidive de la maladie et de proctectomie secondaire. La moitié des patients qui avaient une rectite ont conservé leur rectum après un suivi moyen de dix ans.

Mots clés  : anastomose iléorectale ; colite ; maladie de Crohn ; rectite ; traitement chirurgical.

Abstract

Study aim: The purpose of this retrospective study was to compare the morbidity and long-term outcome of patients undergoing total colectomy and ileorectal anastomosis (IRA) performed for Crohn's colitis with or without associated proctitis.

Patients and methods: Thirty-nine patients with a mean age of 35 years (17-72 years) underwent total colectomy with IRA. Patients were retrospectively classified into two groups; group 1 (28) without rectal involvement; group 2 (11) with proctitis. Follow-up data were obtained during 1998, by reviewing all patients. Mean postoperative follow-up was 10.6 years (1.5-22 ).

Results: There were no postoperative deaths. Six (15%) patients experienced postoperative complications, with no difference between the two groups. Sixteen patients (41%) developed recurrence requiring surgery: 9 in group 1 (32 %) and 7 in group 2 (64%) (p > 0.05). The IRA had to be removed or was no longer functional in 12 patients: 6 in group 1 (21.5%) and 6 in group 2 (54.5%) (p < 0.05).

Conclusion: Moderate proctitis does not increase the morbidity of total colectomy with IRA for Crohn's disease. The risk of reoperation and secondary proctectomy is higher when proctitis was present, but the IRA was still functional in one-half of patients after more than 10 years of follow-up.

Mots clés  : colitis ; Crohn disease ; ileorectal anastomosis ; rectitis ; surgical treatment.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 125 - N° 6

P. 547-551 - juillet 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L'hypnosédation, un nouveau mode d'anesthésie pour la chirurgie endocrinienne cervicale. Étude prospective randomisée
  • T. Defechereux, C. Degauque, I. Fumal, M.E. Faymonville, J. Joris, E. Hamoir, M. Meurisse
| Article suivant Article suivant
  • Vaccination par thérapie génique suicide contre un modèle de métastases hépatiques de cancer colique chez le rat
  • A. Gavelli, P. Baqué, M. Mala, M.C. Saint-Paul, P. Staccini, N. Brossette, M. Chazal, G. Milano, J. Gugenheim, D. Benchimol, A. Bourgeon, C. Huguet, B. Rossi, V. Pierrefite-Carle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.