Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anesthésie intraveineuse à objectif de concentration (Aivoc)avec le propofol. Évaluation des formations et pratiques au bloc opératoire - 01/01/01

C.  Écoffey 1 * ,  X.  Viviand 2 ,  V.  Billard 3 ,  J.B.  Cazalaà 4 ,  S.  Molliex 5 ,  F.  Servin 6 ,  M.C.  Laxenaire 7 *Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 18
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs : Évaluer globalement la notoriété et les besoins de formation à l'anesthésie intraveineuse à objectif de concentration (Aivoc), établir un premier bilan de l'utilisation du dispositif Diprifusor TCI. Évaluer, auprès de médecins anesthésistes formés, l'apport de sessions de formations spécifiques, ainsi que l'impact de ce nouveau mode d'administration dans la pratique au bloc opératoire.

Type d'étude : Deux enquêtes nationales prospectives durant le premier trimestre 1999.

Méthodes : Trois cents médecins anesthésistes représentatifs de l'ensemble des médecins anesthésistes, et 336 médecins anesthésistes identifiés comme ayant participé à une formation.

Résultats : La notoriété de l'Aivoc est globalement importante et plus marquée en secteur public qu'en secteur privé. Près des 3/4 des médecins anesthésistes jugent nécessaire une formation spécifique, mais quatre sur dix pratiquent l'Aivoc sans avoir reçu de formation préalable. À l'issue d'une formation spécifique, neuf anesthésistes sur dix utilisent l'Aivoc et conseilleraient cette formation à leurs confrères, bien que le nombre et la diversité des anesthésies observés lors des sessions aient été jugés comme insuffisants. Les principales difficultés rencontrées lors des premières utilisations concernent le choix des concentrations cibles et la gestion des interactions médicamenteuses. La familiarisation à la technique semble rapide (moins de 20 anesthésies). Bien que l'expérience soit encore limitée (< 6 mois pour 2/3 des utilisateurs), l'Aivoc semble plus volontiers réservée aux actes de durée moyenne.

Conclusions : L'Aivoc est perçue comme une technique innovante nécessitant une formation spécifique. Ce premier bilan des formations dispensées est favorable mais il existe encore des attentes en terme de complément de formation.

Mots clés  : agents de l'anesthésie : propofol ; Aivoc ; anesthésie générale : techniques ; formation.

Abstract

Objective: To evaluate overall awareness of TCI and the need for training in the TCI technique. To assess, among trained anaesthetists, the value of the session and the impact of TCI technique on their working practice.

Study design: Two prospective domestic surveys during the first quarter of 1999.

Methods: Three hundred anaesthetists representative of French anaesthetists as a whole, and 336 anaesthetists who had taken part in a training course.

Results: The notoriety of TCI was high and greater in the public sector compared with the private sector. Almost 3/4 of anaesthetists believed that training was necessary but only four anaesthetists out of ten TCI users said they had taken part in training sessions. After the training session nine anaesthetists out of ten became TCI users and would have recommended the training course despite the low number and variety of anaesthetic procedures observed during the practical part of training. The main difficulties reported during initial use were the choice of target concentrations and the management of drug interactions. Familiarisation to the technique was rapid (less than 20 procedures). Despite the lack of long experience (<6 months for more than 2/3 of them), TCI appeared to be more likely used for anaesthesia of average duration.

Conclusions: TCI was perceived to be an innovative concept with a requirement of a specific training. This preliminary appraisal of training sessions was generally satisfactory but underline a need for future training sessions focused on practical aspects.

Mots clés  : anaesthesia drugs propofol ; general anaesthesia: techniques ; training ; TCI.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 20 - N° 3

P. 228-245 - mars 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La vie est-elle possible après blood patch ?
  • K. Samii, O. Fourcade
| Article suivant Article suivant
  • Programme d'assurance qualité de prise en charge de la douleur postopératoire : impact de la Conférence de consensus de la Sfar
  • C. Mann, C. Béziat, Y. Pouzeratte, G. Boccara, G. Brunat, B. Millat, P. Colson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.