Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Marquage rétrograde des axones sensitifs primaires par la peroxydase du raifort chez le rat : mise au point de la technique d'injection intramédullaire - 01/01/00

P.  Dam Hieu 12 ,  S.  Liu 1 ,  A.S.  Bonnard 1 ,  N.  Boisset 1 ,  E.  Genty 1 ,  M.  Tadié 1

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Afin d'améliorer les résultats quantitatifs et qualitatifs du marquage rétrograde intramédullaire des axones sensitifs primaires postganglionnaires par la peroxydase du raifort (horseradish peroxidase ou HRP) les auteurs ont comparé trois méthodes d'injection intramédullaire d'HRP dans la moelle épinière thoracique inférieure du rat.

Matériel et méthodes : méthode « à ciel ouvert » (groupe 1, n = 8), méthode stéréotaxique avec une aiguille de 0,72 mm de diamètre (groupe 2, n = 8), méthode stéréotaxique avec une aiguille 0,24 mm de diamètre (groupe 3, n = 8). Une étude histologique de la moelle épinière au niveau du site d'injection a précisé les dommages tissulaires induits par l'injection. L'HRP transportée de façon rétrograde par les axones a été révélée par méthode histochimique dans les corps cellulaires situés dans les ganglions rachidiens postérieurs.

Résultats : Les meilleurs résultats ont été obtenus dans le groupe 3 (moyenne de 652 neurones marqués par ganglion), puis dans le groupe 2 (116) et dans le groupe 1 (77). Les différences entre les groupes ont été toutes statistiquement significatives, particulièrement entre les groupes 1 et 3 (p = 4.10-16) et entre les groupes 2 et 3 (p = 2.10-17).

Conclusion : Le marquage rétrograde des axones sensitifs primaires par l'HRP (ou tout autre traceur) par méthode stéréotaxique avec l'emploi d'une aiguille fine est une alternative au marquage antérograde et peut donc être utilisée de manière fiable et reproductible dans toute expérience étudiant la régénération des axones sensitifs primaires postganglionnaires.

Mots clés  : axones sensitifs ; marquage ; moelle épinière ; peroxydase du raifort ; transport rétrograde.

Abstract

Study aim: In order to improve the results of intraspinal retrograde labeling of post-ganglionic primary sensory axons by horseradish peroxidase (HRP), the authors compared three different intraspinal injection methods of this tracer into the inferior thoracic spinal cord in the rat.

Material and method: Open field' method (group 1, N = 8); stereotactic injection, needle tip diameter = 0.72 mm (group 2, N = 8); stereotactic injection, needle tip diameter = 0.24 mm (group 3, N = 8). Histological features of the spinal injection site showed that tissue damages due to injection was more extensive and deeper than expected. HRP transported in retrograde fashion from injection site to sensory body cells located in dorsal root ganglia (DRG) was revealed by the Mesulam histochemical technique.

Results: The mean number of labeled neurons per DRG was 652 in group 3, 116 in group 2, and 77 in group 1. Differences were statistically significant, especially between groups 1 and 3 (P = 4.10-16) and groups 2 and 3 (P = 2.10-17).

Conclusion: Retrograde labeling of primary sensory axons by HRP (or another axonal tracer) with fine needle stereotactic intraspinal injection may represent an alternative to anterograde labeling. This reliable and reproducible method may be useful in studies dealing with regeneration of post-ganglionic primary sensory axons.

Mots clés  : horseradish peroxidase ; labeling ; retrograde transport ; sensory axons ; spinal cord.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 125 - N° 8

P. 764-772 - octobre 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Colposuspension coelioscopique selon Burch.Résultats avec 30 mois de recul
  • V. Denoit, A. Bigotte, E. Miannay, M. Cosson, D. Querleu, G. Crépin
| Article suivant Article suivant
  • Chondromes et chondrosarcomes costaux
  • B. Morin, J.P. Le Rochais, F. Galateau, P. Icard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.