Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Programme d'assurance qualité de prise en charge de la douleur postopératoire : impact de la Conférence de consensus de la Sfar - 01/01/01

C.  Mann 1 * ,  C.  Béziat 1 ,  Y.  Pouzeratte 1 ,  G.  Boccara 1 ,  G.  Brunat 1 ,  B.  Millat 2 ,  P.  Colson 1 *Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif : Évaluer l'impact d'un programme d'assurance-qualité sur la prise en charge de la douleur (PAQD) après chirurgie digestive selon les recommandations de la conférence de consensus de la Sfar.

Type d'étude : Évaluation prospective d'un PAQD à partir de deux audits auprès des 201 patients consécutifs évalués pendant trois mois en 1997 avant le démarrage du PAQD, et 117 pendant deux mois en 1998.

Patients et méthodes : Préalablement était défini un référentiel avec des objectifs de soulagement de la douleur et de satisfaction des patients. Après analyse des écarts constatés entre ce référentiel et le premier audit, un plan d'action était lancé comprenant la formation des personnels, des protocoles d'évaluation et de traitement de la douleur, le développement de nouvelles techniques et l'information de tous les patients.

Résultats : En 1998, les scores de douleur mesurés avec une échelle visuelle analogique pendant les cinq jours postopératoires étaient plus faibles et les patients davantage satisfaits qu'en 1997. De même en 1998, le recours aux techniques d'analgésie autocontrôlée et l'administration systématique des antalgiques étaient plus fréquents et les intervalles entre les prises mieux respectées qu'en 1997. Aucun effet indésirable grave lié aux techniques antalgiques n'a été enregistré au cours des deux audits.

Conclusion : Le PAQD a permis une meilleure maîtrise de la douleur postopératoire grâce à la participation de l'ensemble des équipes soignantes, et sans le recours à un personnel spécifiquement qualifié.

Mots clés  : douleur postopératoire ; programme d'assurance qualité.

Abstract

Objective: To assess the impact of a pain management quality assurance program (PQAP) after abdominal surgery. The means used were mainly based on the French Society of anaesthesiology's pain management guidelines.

Study design: Prospective evaluation using a before after study design: two audits among surgical patients: a first one in 1997 before implementation of PQAP, and a second one year later.

Patients and methods: First, standards were defined including objectives about pain relief and patient satisfaction. After analysis of discrepancy observed between these objectives and the data of the first audit, a pain management program was introduced that included education of physicians, nurses and patients, systematic assessment of pain, organized pain relief protocols and implementation of modern analgesic technologies.

Results: 201 consecutive inpatients were evaluated in the first audit, and 117 in the second one. Comparing the second audit with baseline, the visual analog pain scores decreased during the five postoperative days, and the rate of very satisfied patients increased (36% versus 26%). 43% of the patients were given a regular analgesic medication in 1998 versus 15% in 1997. 65% of medications were administered with an effective interval between doses versus 47% in 1997. Patient-controlled techniques were used in 28% of the cases in 1998 versus 9% in 1997.

Conclusion: The PQAP provided an improvement in efficacy of postoperative pain management in our unit, with the help of the overall ward staff, but without requiring personnel specially qualified.

Mots clés  : postoperative pain ; quality assurance program.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 20 - N° 3

P. 246-254 - mars 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Anesthésie intraveineuse à objectif de concentration (Aivoc)avec le propofol. Évaluation des formations et pratiques au bloc opératoire
  • C. Écoffey, X. Viviand, V. Billard, J.B. Cazalaà, S. Molliex, F. Servin, M.C. Laxenaire
| Article suivant Article suivant
  • Adjonction de clonidine à la lidocaïne à 0,5 % pour anesthésie locorégionale intraveineuse
  • M.A. Samkaoui, A. Bouaggad, R. Al Harrar, M.A. Bouderka, O. Abbassi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.