Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ischémie du greffon rénal et hyperlactatémie - 01/01/01

J.P.  Pertek 1 * ,  A.  Coissard 1 ,  J.M.  Lalot 1 ,  E.  Renoult 2 ,  L.  Cormier 3 *Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Quatre cas d'hyperlactatémie après transplantation rénale sont rapportés. Dans les premiers jours postopératoires, trois transplantés avaient une hémorragie occulte dans la loge du greffon. L'extériorisation de l'hémorragie et le retentissement sur la pression artérielle, la fréquence cardiaque et la pression veineuse centrale étaient faibles. Au plan biologique, il existait de façon précoce, une hyperlactatémie ou une acidose à trou anionique augmenté. Le syndrome compartimental abdominal constitué par ces hématomes rétropéritonéaux compressifs provoquait des troubles de la perfusion du transplant et nécessitait une intervention chirurgicale. Dans le quatrième cas, il n'y avait pas d'hématome mais une thrombose partielle de la veine du greffon et de la veine iliaque externe et une hyperlactatémie. Lors de la réintervention, les prélèvements sanguins au niveau de la veine et de l'artère du greffon objectivaient une production de lactate sur le rein ischémié. Le rôle particulier du rein dans le métabolisme des lactates permet d'évoquer l'hypothèse d'une production de lactates par le greffon rénal hypoperfusé. En l'absence de signe de choc, dans les circonstances à risque d'hématome périrénal, ou en cas d'oligurie, le dosage des lactates pourrait se révéler utile au diagnostic d'hypoperfusion sévère du greffon.

Mots clés  : acide lactique ; hématome ; rein ; rétropéritonéal ; syndrome compartimental abdominal ; transplantation.

Abstract

The authors report four cases of patients presenting with hyperlactatemia following renal transplantation. The post-transplantation course of three patients who underwent renal transplantation was complicated by occult haemorrhage. Excessive blood loss was not evident, the patients were haemodynamically stable and their blood pressure, pulse rare and filling pressure (central venous pressure) were unremarkable. Late examinations revealed an early increase in arterial lactate concentrations a non-aniograp acidosis or lactic acidaemia occurred. Surgical decompression was carried on in all patients. An increase in the intra-abdominal pressure might have caused renal impairment in the absence of haemodynamic disturbance, and retroperitoneal haematoma a change in the distribution of intrarenal blood flow. Another patient developed a partial renal venous thrombosis associated with hyperlactatemia. During this re-operation, a renal lactate production was measured. The renal cortex is a site of lactate clearance. Impaired renal perfusion should result in decreased lactate clearance and when the kidney is hypoperfused a lactate production was occur. In the absence of any signs of clinical shock, patient at risk of retroperitoneal haematoma or presenting with oliguria should benefit from lactate measurements, which could help diagnosing severe hypoperfusion of the graft.

Mots clés  : abdominal compartment syndrome ; haematoma ; hyperlactatemia ; kidney ; lactic acid ; retroperitoneal ; transplantation.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 20 - N° 3

P. 282-288 - mars 2001 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.