Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résections hépatiques pour métastases de cancer du sein : résultats et facteurs pronostiques (65 cas) - 01/01/01

M.  Pocard 1 * ,  P.  Pouillart 2 ,  B.  Asselain 3 ,  M.C.  Falcou 3 ,  R.J.  Salmon 4 *Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Le but de l'étude a été d'évaluer les résultats des exérèses pour métastases hépatiques de cancer du sein (MhS).

Patientes et méthodes : De 1988 à 1999, 69 patientes étaient opérées pour MhS et l'étude a porté sur les 65 patientes ayant eu une résection hépatique. Les critères de sélection avant chirurgie étaient : un indice de performance et des tests biologiques hépatiques normaux ; une réponse (objective à l'imagerie) des MhS à la chimiothérapie et/ou à l'hormonothérapie ; en cas de MhS non isolées, un contrôle des autres métastases (essentiellement osseuses) et l'absence de localisation cérébrale. L'âge moyen des 65 patientes était de 47 ans (extrêmes : 30-70 ans). Le délai moyen entre le diagnostic de cancer du sein et celui de MhS était de 60 mois (extrêmes : 0-205 mois). Les MhS étaient le plus souvent uniques (n = 44). Leur taille moyenne était de 3,8 cm (extrêmes : 0-12 cm). Le nombre moyen de cycles de chimiothérapie avant la résection hépatique était de 7,5 (extrêmes : 3-24). Les résections ont comporté : 31 hépatectomies majeures (19 droites, quatre gauches élargies et huit gauches), 25 hépatectomies mineures et neuf résections limitées.

Résultats : La mortalité était nulle ; la morbidité de 18 % (incluant deux réinterventions). La médiane de suivi était de 41 mois (extrêmes : 6-100 mois). La survie à un an était de 90 %, à trois ans de 71 % et à quatre ans de 46 % ; 13 patientes étaient vivantes à quatre ans. En cas de délai d'apparition de la MhS > 48 mois, la survie à trois ans était de 86 % et en cas de délai ≤ 48 mois de 55 % (p = 0,01). Les autres facteurs étudiés n'étaient pas statistiquement corrélés à la survie. Le taux de récidive hépatique à trois ans était de 40 % en cas de cancer initial de stade N0N1a et de 81 % pour les cancers classés (N1bN2) (p = 0,01) ; il était de 45 % en cas de résection hépatique mineure et de 73 % en cas de résection hépatique majeure (p = 0,02).

Conclusion : L'exérèse des métastases hépatiques doit être incluse dans les protocoles de consolidation après réponse des MhS à la chimiothérapie et/ou à l'hormonothérapie.

Mots clés  : cancer du sein ; chirurgie hépatique ; métastases hépatiques.

Abstract

Study aim: To report results of liver resections for breast cancer liver metastasis (BCLM) and to evaluate the rate of survival and the prognostic factors.

Patients and method: Between 1988 and 1999, 69 patients were operated on for BCLM and 65 who had liver resection were analyzed. The selection criteria for surgery were: normal performance status and liver function test; radiological objective response to chemotherapy (and/or hormonotherapy); in cases of non-isolated BCLM, complete response of associated metastatic site (usually bone) and no brain metastases. The mean age of the 65 patients was 47 (30-70) years. BCLM was diagnosed an average of 60 (0-205) months after the initial cancer. The BCLM was more frequently solitary (n = 44). The mean diameter was 3.8 (0-12) cm. The mean number of cycles of chemotherapy before surgery was 7.5 (3-24). Liver resections included major hepatectomy (n = 31) : right n = 19, extended left n = 4, left n = 8, minor hepatectomy (n = 25) and limited resection (n = 9).

Results: There was no postoperative mortality. The 18% morbidity rate included a majority of pleural effusions with two reoperations. The median follow-up was 41 months (6-100 months). The survival rate after surgery was 90% at 1 year, 71% at 3 and 46% at 4 years. Thirteen patients are alive at 4 years. The 36-month survival rate differed according to the time to onset of BCLM: 55% before versus 86% after 48 months (p = 0.01). The other studied factors were not statistically associated with survival. The recurrence rate in the remaining liver at 36 months differed according to the lymph node status of the initial breast cancer: 40% for N0-N1 versus 81% for N1b-N2 (p = 0.01) and according to the type of liver resection: 45% for minor liver resection versus 73% for major (p = 0.02).

Conclusion: Adjuvant liver surgery should be included in multicenter treatment protocols for medically-controlled breast cancer liver metastasis.

Mots clés  : breast cancer ; liver secondary cancer ; liver surgery.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 126 - N° 5

P. 413-420 - juin 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Conférence de consensus : pancréatite aiguë
| Article suivant Article suivant
  • Les fractures isthmiques du pancréas
  • P. Zerbib, A. Brams, J.P. Chambon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.