Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La qualité de vie des patients vasculaires amputés - 01/01/01

C.  Fusetti * ,  C.  Sénéchaud,  M.  Merlini*Correspondance et tirés à part : via B. Rusca 1, 6600 Locarno, Suisse

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Évaluation de la qualité de vie des patients vasculaires amputés.

Patients et méthode : La qualité de vie, les possibilités d'appareillage, l'adaptation sociale, la perception par le patient de son état de santé ainsi que les caractéristiques cliniques et démographiques des 36 patients vasculaires opérés entre 1989 et 1996 de 40 amputations majeures ont été évaluées sur la base du Nottingham health profile.

Résultats : La durée moyenne du séjour hospitalier a été de 109 jours. Treize patients (36 %) sont décédés au cours de l'hospitalisation alors que 23 patients (64 %) ont pu quitter l'hôpital. Dix patients seulement (28 %) ont pu regagner leur domicile. La mortalité globale à un an a été de 44 %. Dix-huit patients (74 %) ont été appareillés mais sept seulement (30 %) étaient totalement indépendants. Huit patients seulement (35 %) étaient satisfaits à la fin du traitement. La satisfaction du patient était influencée par le niveau de son amputation, l'absence de douleur et sa mobilité, alors qu'elle était indépendante des possibilités d'appareillage.

Conclusion : L'artériopathie stade IV aboutissant à une amputation majeure, en plus de son mauvais pronostic vital, perturbe profondément la qualité de vie des patients et entraîne une limitation de l'indépendance physique et relationnelle. La qualité de vie du patient vasculaire amputé semble dépendre surtout des possibilités de préserver des relations sociales. L'amputation doit alors être considérée comme la première étape de la réhabilitation et non pas comme l'étape finale du long chemin chirurgical de ces patients.

Mots clés  : amputation ; artériopathie ; qualité de vie ; réhabilitation.

Abstract

Study aim: The purpose of this study was to assess the quality of life following lower limb amputation for vascular disease.

Patients and methods: Thirty-six vascular patients operated on for 40 major amputations were reviewed to assess demographic and clinical characteristics, possibilities of prosthesis, perception of health problems and social adaptation. These data were correlated with general satisfaction and quality of life ratings, using the Nottingham Health Profile.

Results: The average stay in hospital was 109 days. Thirteen patients (36%) died in hospital, 23 others (64%) were discharged, but only ten patients (28%) were able to go back home. The global mortality rate at 1 year was 44%. Eighteen patients (78%) were initially fitted but only seven (30%) were fully independent. Eight patients only (35%) were satisfied at the end of treatment. Patient's satisfaction was influenced by the level of his amputation, the presence of residual pain and by his mobility, but it was independent of prosthetic equipment.

Conclusion: Quality of life of vascular amputated patients is poor and marked by persistent pain and considerable handicaps in mobility, limiting social activities and relationship. The patients' satisfaction and quality of life appear to be related to their ability to manage social relations. Amputation should be considered as the first step towards rehabilitation and not the end of the treatment. It is only through a multidisciplinary approach that the quality of life of amputated patients can be improved.

Mots clés  : amputation ; quality of life ; rehabilitation ; vascular disease.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 126 - N° 5

P. 434-439 - juin 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Suspicion d'appendicite aiguë. Intérêt de l'examen tomodensitométrique hélicoïdal. Étude prospective chez 100 patients
  • J.L. Bouillot, A. Ruiz, B. Alamowitch, G. Capuano, K. Aouad, J. Fourmestraux, D. Vadrot, J.P. Bethoux
| Article suivant Article suivant
  • La qualité de vie un an après fundoplicature laparoscopique est proche de celle d'un groupe témoin : étude prospective
  • E. Capelluto, C. Barrat, J.M. Catheline, G. Champault

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.