Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L'antibioprophylaxie en chirurgie. Conformité des prescriptions en Franche-Comté par rapport au référentiel national - 01/01/01

S.  Lallemand,  C.  Albin,  B.  Huc,  A.  Picard,  C.  Roux,  A.  Thomas,  N.  Tuefferd,  M.  Thouverez,  D.  Talon * *Correspondance et tirés à part : service d'hygiène hospitalière, CHU Jean-Minjoz, 25030 Besançon cedex, France

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Évaluer les pratiques d'antibioprophylaxie chirurgicale en Franche-Comté.

Matériel et méthodes : Un total de 36 équipes chirurgicales (72 paires chirurgiens-anesthésistes) ont participé à la collecte des données. Les pratiques étaient évaluées en comparaison avec les recommandations nationales à travers cinq variables : l'intervention chirurgicale justifiait-elle une antibioprophylaxie et celle-ci a-t-elle été réalisée ? L'antibiotique choisi était-il celui préconisé ? L'heure d'injection de la première dose était-elle optimale ? La durée totale était-elle respectée ? La posologie était-elle correcte ?

Résultats : Parmi les 687 interventions ayant fait l'objet d'un recueil de données, 513 (74,7 %) correspondant à des interventions de classe d'Altemeier 1 et 2 pour lesquelles la Société française d'anesthésie et réanimation (SFAR) avait mis en place des recommandations, ont fait l'objet de l'analyse. Parmi ces 513 interventions, le taux de conformité globale était de l'ordre de 40 %. Parmi les 156 patients n'ayant pas reçu la molécule recommandée, 133 (85,3 %) avaient reçu une molécule dont le spectre d'activité était plus large que celui de la molécule recommandée. La durée de la prophylaxie était plus longue que la durée recommandée pour 80 (87,9 %) des 91 patients ayant eu une antibioprophylaxie pendant une durée ne respectant pas les recommandations.

Conclusion : Cette surveillance prospective a permis de montrer que moins de 50 % des patients recevaient une antibioprophylaxie conforme. Pour assurer son efficacité et éviter des effets délétères comme l'émergence de la résistance des bactéries aux antibiotiques, les recommandations devraient être beaucoup mieux respectées. La conduite d'audits successifs des pratiques doit faire partie de l'activité des équipes opérationnelles de lutte contre les infections nosocomiales.

Mots clés  : analyse multivariée ; antibioprophylaxie en chirurgie.

Abstract

Aim of the study: To evaluate the practice of antibiotic prophylaxis for surgery in the Franche-Comté region of France.

Materials and methods: A total of 36 surgical teams (72 pairs surgeons/anaesthesists) participated in data collection. Five variables describing practices concerning antibiotic prophylaxis for surgery were compared to national recommendations: did the surgical procedure require antibiotic prophylaxis and was it carried out? Was the antibiotic used appropriately? Was the timing of the first injection optimal? Was the total duration of the treatment correct? Was the dose correct?

Results: Among the 687 operations for which data were collected, 513 (74.7%) that corresponded to class 1 or 2 Altemeier operations for which the Société Française d'Anesthésie et Réanimation (SFAR) had drawn up recommendations were analysed in order to answer these questions. The overall frequency of conformity with the regulations was 40% for these 513 operations. Of the 156 patients who did not receive the recommended antibiotic, 133 (85.5%) received an antibiotic with an activity range wider than that of the recommended antibiotic. The duration of prophylaxis was longer than recommended in 80 (87.9%) out of the 91 patients for whom the duration of antibiotic prophylaxis did not respect the recommendations.

Conclusions: This prospective surveillance showed that less than 50% of patients received an antibiotic prophylaxis that was conformed to the regulations. To ensure the efficiency of prophylaxis and to prevent deleterious effects, such as the emergence of antibiotic-resistant bacteria, the recommendations must be regularly respected . Frequent audits of practices should be carried out by the teams responsible for fighting nosocomial infections.

Mots clés  : antibiotic prophylaxis in surgery ; multivariate analysis.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 126 - N° 5

P. 463-471 - juin 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pansement ou absence de pansement sur les plaies opératoires. Étude prospective comparative
  • G. Meylan, P. Tschantz
| Article suivant Article suivant
  • Éloge de Philippe Blondeau (1926-2000)
  • Claude d'Allaines

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.